IBK lors du lancement de sa campagne au stade du 26 mars : “Ceux qui sont à la base du slogan Boua ka bla ont regretté car il a produit l’effet contraire”

2

C’est dans un stade du 26 mars plein à craquer qu’Ibrahim Boubacar Kéïta, a présidé en compagnie de son épouse Mme Kéïta Aminata Maïga, le meeting de lancement de la campagne présidentielle du rassemblement ” Ensemble pour le Mali ” dont il est le porte-étendard pour le scrutin du 29 juillet prochain.

Ils sont venus des quatre points du pays et de l’extérieur pour donner le top départ de la campagne présidentielle du regroupement Ensemble pour le Mali. Outre les nombreux militants et sympathisants, on pouvait constater la présence de nombreuses personnalités, notamment le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, le président de l’Assemblée nationale Issiaka Sidibé… des membres du gouvernement, des députés et surtout le directeur de campagne du président sortant, Bocary Tréta et le président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture (Apcam) Bakary Togola, un soutien de taille du président IBK.

Ce meeting a été marqué par trois interventions majeures. Il s’agit de celle de bienvenue du directeur de campagne, suivie des interventions du président de l’Apcam et du candidat Ensemble pour le Mali.

Premier à intervenir, le directeur de Campagne, Dr. Bocari Tréta, n’a pas manqué d’inviter les militants à la mobilisation générale pour non seulement retirer leurs cartes d’électeur, mais aussi voter massivement le 29 juillet prochain pour le candidat IBK dont la photo figure en première position sur le bulletin de vote.

Intervenant à son tour, le président sortant, requinqué à bloc par cette mobilisation des grands jours pour le Mali, mentionnera : “Cela me va droit au cœur “. Selon lui, il ne mène pas un combat personnel, mais se bat plutôt pour le pays.

“Dans les jours à venir, je vais à l’aéroport pour réceptionner quatre avions de combat pilotés par des Maliens (Ndlr : réceptionnés depuis mercredi) qui vont étoffer davantage notre flotte aérienne. Cette action fait partie des preuves de la montée en puissance de notre armée nationale” a fait savoir le président sortant. Il a aussi révélé qu’il a été l’objet de plusieurs dénigrements, 4 mois seulement après sa prise de fonction. Des accusations portant non seulement sur d’autres sujets, mais aussi sur le détournement de l’argent destiné à l’achat d’armement.

“Ceux qui pensaient qu’ils pouvaient m’atteindre à travers ces affaires se trompent car j’ai été blanchi par la justice française. Je n’ai pas détourné un centime de l’argent destiné à notre armée” a juré le candidat IBK, tout en prenant Dieu à témoin.

S’agissant de sa position de première place sur le bulletin de vote, le candidat d’Ensemble pour le Mali l’a justifié en ces termes : “Ce sont des jeunes qui ont refusé de dormir et qui ont fait le pied de grue devant la Cour constitutionnelle afin d’être le premier à déposer mon dossier sinon rien d’autre”.

En tout cas, il s’est dit rassurer que Boua Ta bla. ” Avec vous derrière ma candidature, vous pensez que ”Boua ba bila ? Non, Boua ta bila ! D’ailleurs ceux qui sont à la base du slogan Boua ka bla ont regretté car il a produit l’effet contraire car partout où je vais on me dit Boua Ta Bla “ a soutenu IBK.

Il faut préciser que ce meeting a été marqué par la prestation de plusieurs artistes dont Iba Ouane, Gaspi et la présentation du clip de campagne chanté par Abdoulaye Diabaté, Iba Diabaté, Nampé Sadio, Naïni Diabaté, Tata Bambo…

Kassoum THERA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here