Dernier conseil des ministres : Les grandes décisions du gouvernement décortiquées

9

Le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta a animé, samedi au Centre d’information gouvernementale du Mali (CIGMA), la traditionnelle conférence de presse pour expliquer les grandes décisions prises lors du dernier Conseil des ministres. L’exercice a permis au ministre Porte-parole du gouvernement de revenir sur certaines questions importantes de l’actualité.

Le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne a ainsi rappelé que la dernière session du Conseil des ministres a adopté un projet proposé par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, relatif à la ratification de l’accord de prêt entre le gouvernement et la Banque ouest africaine de Développement (BOAD) pour le financement partiel du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de Kabala. Ce projet, selon Amadou Koïta, permettra de réaliser 7.125 branchements sociaux, 188 bornes fontaines dans notre capitale à travers la commune 1 et ses environnants.

«Il vise surtout à améliorer les conditions de vie et de santé des populations», a assuré le conférencier. Aussi, le Porte-parole du gouvernement indiquera-t-il que la réunion hebdomadaire des ministres a approuvé six projets présentés par le ministre de l’Economie et des Finances. Ces textes, a-t-il détaillé, portent notamment sur l’exonération en impôts, droits et taxes relatifs au marché de fourniture de véhicules blindés légers, de matériels et autres équipement au profit du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, à la fourniture de bulletins de vote et de spécimen de vote pour l’élection présidentielle à venir.Il s’agit aussi, selon le ministre, de l’approbation du marché relatif à la fourniture de vaccins contre la méningite à la Pharmacie populaire du Mali (PPM), de l’approbation du marché relatif à la prestation de service technique pour l’opération et la maintenance des systèmes d’inspection non intrusifs.
Il est également question, a-t-il poursuivi, de l’approbation du marché relatif à la construction en «R+4» de l’hôtel des sports . Ces projets, à en croire Amadou Koïta, rentrent dans le cadre du renforcement des capacités opérationnelles des forces de sécurité et contribueront à l’augmentation des recettes fiscales.

Le ministre Koïta a ajouté que le Conseil a également adopté deux projets proposés par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. L’un porte sur le statut du corps préfectoral, et l’autre, fixe la répartition de l’aide financière de l’Etat aux partis politiques. Il a, par la suite, expliqué que la loi électorale stipule que l’Etat appuie les partis politiques à hauteur de 0,25% de la recette fiscale.

Par ailleurs, le ministre Koïta a annoncé que la réunion hebdomadaire des ministres a également approuvé deux autres projets présentés par le ministre du Commerce et de la Concurrence, portant transposition de deux directives de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA).

Il explique à ce sujet que ces deux directives sont relatives notamment à la coopération entre la commission de l’UEMOA et les structures nationales de concurrence ainsi qu’à la transparence des relations financières d’une part entre les Etas membres et les entreprises publiques, et d’autre part, entre les Etats membres et les organisations internationales ou étrangères.
Le ministre Porte- parole a rappelé que la loi qui organise la concurrence dans notre pays est le texte n°2016-006 du 23 février 2016 inspiré des dispositions de la directive de l’UEMOA du 23 mai 2002. Il a, par la suite, évoqué quelques défaillances de cette législation, notamment la compétence de la commission de l’UEMOA pour appliquer les règles de concurrence. «L’approbation de cette loi va permettre surtout une coopération saine entre la commission de l’UEMOA et l’Etat malien et également permettre d’établir une saine concurrence sur le marché commun», a argumenté l’orateur.

Par ailleurs, le Porte-parole du gouvernement a rappelé que la réception des 4 avions A29 super Tucano, s’inscrit dans le cadre de la loi d’orientation et de programmation militaire (LOPM). «Cette réception prouve encore la volonté du chef suprême des Armées d’être conforme à sa vision, à son engagement et surtout à sa détermination qui est de redorer l’image de notre armée en lui donnant les moyens qu’il faut pour qu’elle puisse s’acquitter de ses missions régaliennes», a témoigné Amadou Koïta. Il a soutenu que la construction de l’usine CMDT de Kadiolo, dans la Région de Sikasso permettra la création de 250 emplois directs et 500 indirects. «La construction de cette usine traduit la volonté du président de la République de faire du secteur agricole la priorité des priorités», a indiqué le ministre.

En outre, le patron du département de la Jeunesse et de la Construction citoyenne s’est dit satisfait du rythme de retrait des cartes d’électeur. En effet, il a rappelé que le taux de retrait global est déjà à 51,54%. Le ministre Koïta a saisi l’opportunité pour inviter tous ceux qui n’ont pas encore retiré leur carte à le faire dans les meilleurs délais, estimant que ces élections sont extrêmement importantes pour la consolidation de la démocratie malienne et pour le renforcement des institutions de la République.

Bembablin
DOUMBIA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here