Course pour Koulouba 2018 : où est la vingtaine de candidats ?

13

Ils avaient promis aux Maliens mille et une merveilles, mais ils sont pour la plupart invisibles, depuis l’ouverture de la campagne présidentielle. Certains se demandent s’ils ne sont pas en train de se retirer de la course sur la pointe des pieds. A part quelques candidats, le président sortant IBK, le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé et Alou Diallo de l’ADP-Maliba, la vingtaine de candidats dans la course pour Koulouba 2018, dont le général démissionnaire, Moussa Sinko, s’essoufflent et risquent d’échouer au pied même de la colline avant l’escalade. En tout cas, pour bon nombre de Bamakois, la campagne présidentielle 2018 est loin de produire l’ambiance attendue.
Ménaka :
Douze civils tués par des « bandits armés »
Douze civils maliens ont été tués dimanche par « des bandits armés » près de la ville de Ménaka dans le nord-est du Mali, selon un communiqué d’une coalition de groupes armés.
Selon le communiqué, publié par Fahad Almahmoud, le secrétaire général du Groupe d’autodéfense Touareg Imghad et Alliés (GATIA, un groupe armé membre de la Plateforme pro-Bamako), « des bandits armés affiliés au réseau criminel opérant le long de la frontière Mali-Niger ont fait irruption dans la localité d’Injagalane (située à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Ménaka) ».
Les bandits « ont ouvert le feu sur les civils de la communauté Ibogholitane et Idarfane, tuant douze personnes et calcinant trois véhicules, dont un camion », indique le texte.
« Ces crimes abominables commis à l’encontre des civils tendent à créer la terreur », a ajouté la coalition, expliquant que « les auteurs de ces massacres s’en prennent à toutes les communautés sans exception ».
« Il est odieux de couvrir ces agissements sous forme de conflit ethnique, quand on sait que ces massacres sont perpétrés par des extrémistes dans le but de faire déguerpir toutes les populations de leurs zones d’ancrage », indique le communiqué.
La coalition a souligné qu’elle a dépêché des troupes sur place pour faire le constat et venir en aide aux populations victimes.

Enseignement supérieur, technique et professionnel
Le Maroc accorde 150 bourses au Mali

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here