Election présidentielle : Cheick Modibo Diarra promet aux femmes du Mali la parité à tous les niveaux

24

Le collectif des femmes représentant les femmes du Mali accompagné par l’Institut National Démocratique (NDI), a rencontré le vendredi 13 juillet 2018, le candidat du RPDM, Cheick Modibo Diarra à son Quartier Général. Ainsi, l’objectif de cette rencontre était de demander au candidat ce qu’il envisage, notamment ses ambitions par rapport aux femmes du Mali, étant donné qu’elles constituent 52% de la population, et de présenter au candidat l’agenda consolidé de toutes les femmes maliennes.

Ce groupe de femmes est constitué de plusieurs sensibilités car elles sont issues des organisations de la société civile, des confessions religieuses, du cadre de concertation des partis politiques, des médias et autres. Au dire de Mme Traoré Awa Traoré cette rencontre fait suite à une démarche commune que les femmes du Mali ont engagée depuis un certain temps et qui consistait pour elles de jouer leur rôle dans le cadre de ce processus électoral. Ainsi, elle a fait savoir qu’elles ont travaillé de façon participative à mettre ensemble leurs priorités et leurs besoins spécifiques. D’où l’initiative de cette démarche de rencontrer l’ensemble des candidats afin de leur présenter l’agenda pour les femmes du Mali qui a été élaboré de façon collégiale avec plusieurs composantes liées aux domaines spécifiques de développement de la nation tel que l’économie, santé, éducation, politique etc. selon elle, cet agenda constituera désormais leur document de référence pour évaluer les candidats par rapport à leurs programmes.

Le candidat de la coalition CMD qui a été le premier à se prêter à cet exercice, a d’abord souhaité la bienvenue et  remercié les femmes pour cette visite lui permettant de développer ce qu’il a en tête dans ses programmes de développement et de société. Au dire de Cheick Modibo Diarra, au moment où le genre n’était pas une question populaire, connue et abordée, il avait déjà commencé à organiser des camps d’excellences pour les jeunes filles, soit plus de 600 jeunes filles dont la plupart sont devenues des docteures. Ainsi, il a fait savoir qu’il a toujours été préoccupé par la question des femmes et pour laquelle, il s’est toujours investi à titre personnel. En ce sens, il postule pour la magistrature suprême, espèrant que cela va lui donner beaucoup plus de moyens que ses moyens personnels, pour faire d’avantage, non seulement pour l’accès des femmes aux crédits, pour donner un égal accès aux jeunes filles à toutes les formes d’éducations auxquelles elles veulent prétendre, mais aussi de faire en sorte que le système de santé puisse adresser les questions spécifiques aux femmes. Selon le candidat, lorsqu’il sera élu, il mettra en place un gouvernement composé de 25% de femmes, 25% de jeunes.

Le candidat de la coalition, a précisé que c’est une promesse qu’il a l’intention de tenir. Concernant les postes électifs, il a déclaré qu’il faudrait que la loi qui demande à ce que les femmes puissent occuper 30% soit simplement élevée du fait qu’elles constituent la majorité de la population. « Ce qui serait bon à viser, c’est qu’on puisse atteindre une parité à tous les niveaux  et que cela puisse se faire de façon progressive en commençant avec les 30% et que nous puissions vraiment travailler pour atteindre les 50%, la parité totale », a-t-il souligné. Par ailleurs, le candidat de la coalition a conclu en disant ceci « Si moi je suis élu Président de la République, Mes mères, mes sœurs, mes épouses et mes filles, toutes vont être considérées comme des citoyennes à part égal comme moi ».

Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here