Présidentielle de 2018 : Me Tall renouvelle son engagement au peuple malien

21

Probablement engagé dans sa dernière bataille pour gouverner le Mali, Moundaga Tall a présenté son projet de société présidentiel, le lundi 9 juillet. C’était à la faveur d’une conférence de presse qu’il a animée au Grand hôtel de Bamako. Porte-étendard de l’Union pour le Mali (UMA), Me Tall, président du CNID-Faso Yiriwa Ton dans un document de 60 pages propose plus de 500 propositions pour un Mali nouveau. Une occasion, dont il a profité pour présenter son équipe de campagne électorale, une armée d’hommes et de femmes sous le commandement de Mme Maiga Sina Damba. Les défis à relever, selon Me Tall sont de divers ordres : militaire et sécuritaire, politique et institutionnel, économique et financier, social et éducatif sans oublier la jeunesse et les défis de l’emploi.

Parlant de la sécurité, Me Tall préconise au Mali de prendre toutes les mesures pour faire assurer par les Forces de Défense et de Sécurité la protection des frontières et la sécurité des concitoyens des villes comme des campagnes. Pour lui, concomitamment à la montée en puissance des FAMAS, il est nécessaire de négocier le retrait progressif et rapide des forces étrangères présentes sur le sol malien. “Président, nous veillerons à rendre compatible ces mesures avec l’ensemble de nos engagements internationaux”, précise-t-il en promettant de gérer l’Institution militaire sur la base des seuls principes républicains et militaires. Pour ce faire, les recrutements, nominations, avancements, et mutations se feront sur la base du mérite et à l’exclusion de toute autre considération, sous une présidence de Me Tall.

Face aux défis politiques et institutionnels, le candidat de l’UMA propose la réhabilitation de la politique et l’implication de la société civile. Il propose également d’interdire et de sanctionner l’immixtion de la famille, des amis, des associés, ainsi que des intérêts privés à l’exercice de la responsabilité publique afin de consolider la démocratie. Le cancer de la corruption sera combattu, les corrompus et corrupteurs seront dégagés et punis. Me Tall s’engage en outre à instaurer une administration moderne et performante, à protéger le fonctionnaire lui redonner confiance et restaurer son image. Il promet également de récompenser le mérite, de sanctionner les fautes et récréer la volonté de servir l’état pour ainsi rénover la fonction publique.

Au titre de la diplomatie, président et candidat du CNID promet une politique extérieure dynamique, qui protège ses compatriotes partout où ils seront afin de les redonner la fierté d’être Maliens. “Il est inadmissible que les Maliens réussissent à l’étranger et non au Mali”, s’est-il insurgé. Et, pour les encouragés à un retour au bercail, Mountaga Tall promet de faire leurs transferts à moindre coûts et de mieux sécuriser leurs investissements.

«L’investissement dans le savoir est le meilleur et le conseil le plus productif des investissements», a soutenu l’ex ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique d’IBK. Et de s’engager à rendre l’école effectivement et totalement gratuite. Il promet également de relever le taux de scolarisation, de réduire le taux de déperdition à tous les niveaux, de construire des salles de classe et de former des enseignants, entre autres. Pour définir l’emploi, Me Tall dira que qu’il est «la dignité, la sécurité, un puissant facteur de production et de redistribution de richesses ».

Aux parents, il leur dit que «leurs enfants doivent cesser d’être des fardeaux pour devenir autonomes» et envisage pour ce faire d’améliorer les performances de l’économie nationale par la redynamisation du secteur privé, l’augmentation de la capacité de production du secteur rural, l’encadrement soutenu du secteur informel et d’assurer l’ajustement Education-Formation-Emploi. La jeunesse est la plus grande richesse du Mali et il n’y a pas d’avenir pour un pays avec une jeunesse désœuvrée, démotivée, quelques fois mal formée et anxieuse, estime Me Tall, en déplorant la perte des valeurs civiques et morales et la violence qu’il explique par la marginalisation de cette jeunesse. Pour la relève, pour l’avenir et pour le devenir de la nation, il prévoit une fois président de la République de responsabiliser les jeunes.

Enfin, le candidat Me Tall, attend relever les défis économiques et financiers en adossant le Mali au numérique, à la formation, aux énergies propres et renouvelables, dans le respect de l’environnement. Il prévoit également à cette fin la promotion du commerce, de l’artisanat, de l’industrie, de l’élevage et du tourisme avec un accent particulier sur l’Agriculture.

Amidou Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here