Processus électoral : Nécessaire implication de la jeunesse

8

Le Réseau des Jeunes des partis politiques du Mali a organisé mercredi dernier, à la Maison des Ainés un atelier de formation à l’endroit des jeunes leaders politiques sur le processus électoral.

Il s’agissait de former et sensibiliser les jeunes sur les différentes mutations du processus électoral au Mali afin qu’ils servent de relais d’information auprès de la population.

La rencontre a été présidée par Gal. Siaka Sangaré, délégué général des élections du Mali, en présence de M.Adama A Togo, président du Réseau des Jeunes des partis politiques du Mali et plusieurs représentants de la société civile et des jeunes.

Dans son intervention, M. Adama A Togo, président du Réseau des jeunes des partis politiques a fait savoir que le développement d’un pays repose sur sa jeunesse, surtout le nôtre, car elle constitue la majorité de la population.

Selon lui, il est urgent de mettre cette jeunesse au cœur de toutes les activitésà la veille de cette élection présidentielle. « C’est pourquoi cette formation à été initiée pour sensibiliser, encourager et former les jeunes pour qu’ils puissent servir de relais d’information au près de la population », a expliqué M. Togo.

Il s’agissait, conclura-t-il, à travers cet atelier d’expliquer aux jeunes les nouvelles mutations du processus électoral à savoir : l’adoption de la nouvelle loi électorale, le fichier électorale et, la production et l’établissement des nouvelles cartes électorales.

Pour sa part, Gal.Siaka Sangaré, délégué général des élections au Mali a aussi attiré l’attention sur la nécessité et la formation des jeunes au processus électoral.Parce que, dit-il, dans deux semaines, ‘’nous allons accomplir un acte important, choisir un Président qui est à hauteur de souhait’’.

Or, signale le délégué des élections, cela ne peut être concrétisé que si notre population a le minium d’information, notamment sur l’acte de vote, sa valeur fondamentale et sa définition, le sigle électoral, le centre de vote, le numéro du bureau de vote pour permettre aux jeunes d’avoir des notions basiques sur le processus électoral. « Cette formation va également permettre à la jeunesse d’apprendre les dimensions juridique, institutionnelle et technique du processus électoral », ajoute-t-il.

Pour le Gal. Sangaré,le taux de participation aux élections au Mali devient de plus en plus faible à cause du manque de sensibilisation et d’encouragement de la jeunesse.« Si nous voulons une démocratie représentative, il faut que les citoyens expriment leur volonté », conclura le délégué des élections.

Karim sanogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here