Retrait des cartes d’électeurs : Des « journées citoyennes » pour accélérer le rythme

22

Au vu du faible taux de retrait des cartes d’électeurs à deux semaines du premier tour de l’élection présidentielle prévue pour le 29 juillet prochain, le gouvernement décide d’observer deux jours chômés et payés, appelés « journées citoyennes ».

Les dates du 20 et du 23 juillet seront chômées et payées sur toute l’entendue du territoire malien comme l’a annoncé le gouvernement. Ces deux jours d’arrêt de travail ont pour objectif essentiel de permettre à tous les électeurs de se munir de leur carte d’électeur avant la date du 29 juillet prochain, date du premier tour du scrutin présidentiel. Le gouvernement ne voudrait pas que le résultat du scrutin soit décrié à cause d’une faible participation des citoyens.

Rappelons que le dernier état de retrait des cartes d’électeurs montre un taux de participation de 57% sur le plan national. Dans la troisième région, Sikasso, il est de 71%. Le taux reste faible à Bamako, les régions étant en avance sur la capitale où le taux de retrait est de 40%. Quant aux Maliens de l’extérieur, le taux est de l’ordre de 19%.

Ces taux restent encore faibles, c’est la raison pour laquelle le gouvernement entend observer ces deux jours qui devraient normalement permettre aux Maliens de se rendre massivement aux lieux de distribution des cartes afin de s’en procurer. Ces « journées citoyennes » sont également pour le gouvernement une manière de compenser les semaines de grèves des préfets et des sous-préfets. Chose qui contribue d’ailleurs grandement à ce faible taux de participation. Ajoutés à cela des arrêts de travail obserbés par les agnts distributeurs pour réclamation de dus dans plusieurs bureaux où ils se plaignaient des conditions de travail.

Fousseni TOGOLA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here