Assainissement du fleuve Niger: les femmes de la SOMAGEP jouent leur partition

1

Les femmes de la Société malienne de la Gestion d’eau potable, SOMAGEP, en collaboration avec le projet WATERWORX, ont organisé hier mercredi une journée de salubrité des alentours du siège de leur société et des berges du fleuve Niger. Cette journée avait marquait le lancement des journées d’assainissement.

Bien que sur initiative des femmes, c’est l’ensemble du personnel, hommes et femmes de l’entreprise, muni de balais, de pelles et de poubelles, et appuyé par ceux de l’énergie du Mali, qui ont pris d’assaut les berges du fleuve Niger et les alentour du sièges de la SOMAGEP pour en débarrasser les ordures et les mauvaises herbes qui y débordaient. Les caniveaux ont été aussi vidés de leurs ordures pour faciliter la coulée d’eaux de pluie, en cette période hivernale.
C’était dans une ambiance festive que ces endroits ont été débarrassés de leurs déchets qui étaient sources de moustiques et d’autres insectes indésirables qui infestaient l’environnement le rendant indésirable.
Aux côtés des femmes, M. Mamadou KANE, le Directeur de la SOMGEP qui a salué la détermination des femmes et a promis l’accompagnement de la direction de la SOMAGEP pour la pérennisation de ces journées, afin de mieux protéger le fleuve Niger qui est devenu actuellement une décharge de certaines personnes, surtout en cette saison des pluies.
Mme HAIDARA Nania AKO, présidente des femmes de la SOMOGEP a présenté cette journée comme le début d’une offensive contre l’insalubrité autour des berges du fleuve Niger. Selon elle, si rien n’est fait, le lit de ce fleuve sera un dépôt d’ordure. Pour elle, il s’agit d’instituer une journée de salubrité parce que «notre environnement compte beaucoup pour nous. Notre environnent a un impact sur non seulement sur notre travail, sur notre santé mas aussi sur l’activité de production d’eau potable », a-t-elle expliqué. Elle a déploré que tout ce qui se déverse dans les fossés se retrouve dans le fleuve qui est en partie une principale source d’eau de la SOMGEP. « Nous tirons notre source d’eau potable généralement du fleuve. Ce qui fait que l’assainissement à un impact très important sur la qualité de l’eau. On voudrait par ces journées sensibiliser les populations environnant par rapport à ce fait. Après cette édition, on en fera le plus souvent possible, avec des dates de lancement annuel », a-t-elle promis, avant d’appeler les populations à organiser un comité de veille autour du fleuve Niger qui joue un rôle prépondérant dans la desserte de l’eau potable de la capitale et ses environs.
Mme KONARE Kadiatou MALINKE, Présidente du Réseau des femmes professionnelles de l’eau et de l’assainissement (RFPAA), a aussi soutenu que cette journée n’est que le début d’une série de séance de salubrité. « On ne va pas s’arrêter à cette journée, c’est une lutte de longue haleine. Tout le monde sait que Bamako est sale. Nous les femmes, du secteur de l’eau et de l’assainissement, voulons jouer notre partition dans le domaine de l’assainissement et de l’eau potable. Ces journées ont donc pour objectif prioritaire d’assainir les berges du fleuve Niger », a-t-elle tenu à faire savoir.
Mme KONARE a ainsi indiqué que les berges du Niger fleuve devront être des endroits bien assainis. « Les déchets dans le fleuve rendent très difficile le traitement de l’eau. Donc, nous avons aussi cette mission de veiller à ce que tout soit propre autour de notre source d’eau pour faciliter le traitement. Ainssi ces séances permanentes permettront de réduire les moustiques et mouches qui sont sources de maladie. Notre devise, au RFPAA, est de ‘’vivre dans un environnement sain’’, a-t-elle poursuivi.
Elle a pour finir lancé un appel à toutes les populations malienne de ne pas jeter les ordures dans le fleuve Niger. « Les autre endroits de la ville doivent aussi doivent être assainie. La SOMAGEP a donné de poubelles à la population pour que nos villes soient plus coquettes pour toujours », a-t-elle souhaité.

PAR CHRISTELLE KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here