Financement des activités d’accountabilitylab-Mali : Les Pays-Bas s’engagent à financer Integrity Idol Mali pour quatre ans

7

Quelques jours après la tenue de la première session de son Conseil d’administration, AccountabilityLab-Mali (ALAB-Mali) vient de signer une convention de financement de son activité phare, Intergrity Idol Mali (IIM). En effet, la coopération hollandaise s’est engagée à contribuer au financement de cette initiative pour les 5 prochaines années.

«Très heureux et content de la signature d’une convention de financement de notre projet Integrity Idol Mali (IIM) par l’ambassade du Royaume des Pays-Bas près le Mali pour les 4 prochaines années» ! C’est ce qu’a déclaré Moussa Kondo, directeur-pays d’AccountabilityLab-Mali (ALAB-Mali). La signature a eu lieu le jeudi 12 juillet 2018 dans les locaux de l’ambassade de ce pays au Mali.

«Merci infiniment pour tout le soutien du Royaume des Pays-Bas à la promotion de la bonne gouvernance et à la lutte contre la corruption au Mali. Ensemble, identifions et célébrons les fonctionnaires honnêtes et intègres de l’Administration publique», a poursuivi M. Kondo.

Cette signature intervient quelques jours après la 1re session du Conseil d’administration le 23 juin 2018. Une opportunité pour les administrateurs et la direction de l’organisation d’évaluer le chemin parcouru en deux ans et baliser les pistes pour corriger les erreurs, consolider les acquis et mieux se projeter dans l’avenir.

Les administrateurs ont notamment planché sur le rapport de la stratégie de terrain, le rapport des opérations, le rapport financier, le développement des ressources, notamment les stratégies pour les futures collectes de fonds. Il est ressorti de la rencontre que, malgré sa jeunesse (2 ans), ALAB s’est déjà imposé au Mali comme une force de changement, de promotion de la bonne gouvernance. Et, cela, en partie grâce à son initiative pilote qu’est Integrity Idol Mali (IIM) qui sera à sa 3e édition cette année.

Les administrateurs ont été édifiés sur d’autres programmes et projets comme Accountability Incubator, Voice (qui sera exécuté sur deux ans au Niger), Citizen Helpdesk… Et pour les années à venir, l’une des grandes innovations sera le programme «OpenGov Hub Bamako».

Selon M. Kondo, ce sera «un espace d’innovation, de travail en commun et un espace de communauté pour des organismes se focalisant sur l’intersection de la redevabilité, de la technologie et de l’échange social au Mali».

Dans les débats, les administrateurs se sont appesantis sur le retour aux valeurs de l’éducation comme facteur de changement, l’émergence d’un nouveau type de citoyen conscient de son rôle dans son propre épanouissement et de son devoir à l’égard de la patrie. Et, en la matière, les enfants constituent les cibles idéales puisque, pour les jeunes et adultes d’aujourd’hui, il n’y a presque plus rien à faire pour un quelconque changement de comportement.

Ainsi, a-t-il été recommandé à ALAB-Mali de privilégier, à l’avenir, des programmes ciblant les enfants et les communautés pour ancrer une culture d’excellence comme socle de l’intégrité et creuset de l’émergence socioéconomique et politique du pays. Il est aujourd’hui nécessaire d’impulser le changement par le bas puisque l’élite a failli à son devoir et est incapable de se ressaisir.

Moussa Bolly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here