COUP DE TONNERRE – Mesut Özil a annoncé ce dimanche qu’il se retirait de la sélection allemande avant de dézinguer à tout-va.

29

Depuis plusieurs semaines, Mesut Özil est contesté. Après plusieurs saisons décevantes au sein de la Mannschaft, le meneur de jeu d’Arsenal a été au centre d’une polémique suite à sa photo avec le président turc Recep Tayyip Erdogan en mai dernier. Un cliché perçu par certains comme un soutien à un chef d’état aux dérives autoritaristes. Après une Coupe du monde ratée en Russie, celui qui avait brillé en 2014 lors de la victoire de l’Allemagne a annoncé ce dimanche qu’il quittait la sélection. Le joueur en a profité pour régler ses comptes.

“C’est le coeur lourd et après mûre réflexion suite aux évènements récents que je renonce désormais à jouer pour l’Allemagne tant que j’aurais ce sentiment de racisme et de manque de respect“, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Dans un communiqué en trois parties publié sur les réseaux sociaux, il s’est d’abord expliqué pour cette photo controversée. Özil a assuré qu’il ne s’agissait pas d’une prise de position politique mais d’une marque de respect pour le dirigeant du pays d’origine de sa famille. “Certains journaux allemands utilisent cette photo avec le président Erdogan et mon background pour leur propagande et leur cause politique. Sinon pourquoi auraient-ils utilisé des images et gros titres avec mon nom en guise d’explication à l’élimination en Russie ? s’est-il interrogé. Ils n’ont pas critiqué mes performances, mais mes racines turques et mon éducation. Cela franchit une ligne qui ne devrait jamais être franchie, quand les journaux tentent de retourner la nation allemande contre moi.“

Après la presse, Mesut Özil a poursuivi sur sa lancée, s’en prenant ensuite à la Fédération allemande (DFB) indirectement. “J’ai été abandonné par un autre sponsor. C’est aussi un sponsor de la DFB, a fait savoir le joueur, laissant entendre un possible lien de cause à effet. On m’avait demandé de prendre part à des vidéos promotionnelles pour le Mondial. Après ma photo avec le président Erdogan, ils m’ont retiré de la campagne (…). C’est ironique parce qu’un ministre allemand a déclaré que leurs produits avaient des composantes illégales qui mettaient en danger leurs clients. (…) Ai-je le droit de penser que c’est pourtant pire que de faire une photo avec le président du pays de ma famille ? Qu’a à dire la Fédération à ce sujet ?“

Enfin, dans la dernière partie de son communiqué, l’ancien joueur du Real Madrid a révélé la raison principale de son départ de la Mannschaft. Il serait victime de racisme de la part de la DFB. “Je ne serai plus le bouc émissaire du président Reinhard Grindel à cause de son incompétence et de son incapacité à faire son job correctement. Je sais qu’il ne voulait plus de moi dans l’équipe après la polémique liée à la photo. Mais Joachim Löw et Oliver Bierhoff ont plaidé en ma faveur. (…) Je ne suis toujours pas accepté dans cette société. Je suis traité différemment des autres. Est-ce parce que je suis Turc? Est-ce parce que je suis musulman?” Une dernière salve en forme de coup de grâce.

Par Sarah Frise,Yahoo Sport

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here