Election présidentielle 2018 : La région de Ségou sous le contrôle de Soumaila Cissé

19

Lors de ses différents meetings de campagne électorale tenus les 19 et 20 juillet 2018 dans la région de Ségou, le candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir », Soumaila Cissé, a touché du doigt les problèmes des populations avant de révéler son programme présidentiel pour le bonheur de tous. A leur tour, tous les sept cercles de Ségou l’ont rassuré de la victoire, le 29 juillet prochain.

Optimisation de la Fonction de Secrétaire et d'Assistant(e) de Direction
De Tominian en passant par San, Bla, Ségou, Niono, Macina, Markala jusqu’à Baraouéli, les populations ont non seulement exprimé leur déception du régime actuel, mais ont aussi garanti la victoire au candidat Soumaila Cissé, le 29 juillet prochain. Dans chacun de ces cercles, les doléances des populations ont été, entre autres : la paix, la lutte contre la corruption, l’accès à l’eau, l’engrais, la sécurité, l’emploi des jeunes, l’amélioration des conditions de vie de travailleurs, la construction d’usines…

Touchée par l’insécurité grandissante, l’économie du cercle de Tominian est paralysée par les mesures d’interdiction de circulation de motos. Le cercle est aussi confronté aux problèmes de désenclavement, d’électricité, de centres de santé…

Le seul candidat capable d’avoir une solution à ces difficultés est l’Honorable Soumaila Cissé, selon le député de Tominian, l’Honorable Ange Marie Dakuo.

« Population de Tominian, je vous invite à voter le candidat Soumaila Cissé. Je puis vous garantir qu’il trouvera une solution à notre problème », a -t-il appelé les populations, avant d’inviter Soumaila Cissé, une fois élu président de la République, à résoudre en urgence certains maux de son cercle comme celui de l’insécurité, tout en installant un camp militaire à Tominian, la construction de routes…

San promet de faire le cortège de la victoire jusqu’à Koulouba le 29 juillet

Dans cette région encore non opérationnelle, la population reconnait avoir commis une erreur en votant IBK en 2013, mais promet de voter le candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir » pour redonner au Mali toutes ses valeurs et l’espoir perdu pendant les 5 dernières années.

Des personnalités comme le colonel Youssouf Traoré, Habib Dembélé… ont appelé leurs frères et sœurs Sanois à voter « la solution du Mali », Soumaila Cissé.

« Soumaila Cissé, nous sommes agriculteurs et avons des plaines. Une fois élu président de la République, n’oublie pas San. Nous vous demandons aussi de rendre notre région opérationnelle… », plaide le colonel Youssouf Traoré, avant de rassurer son candidat de la victoire à San : « Votre victoire est garantie dès le 1ertour. Nous allons faire le cortège de cette victoire de San jusqu’à Koulouba le 29 juillet ».

A Bla et Ségou, le meeting de l’Honorable Soumaila Cissé a été l’occasion pour la population d’exprimer sa souffrance et lui soumettre ses doléances. Tout le monde est unanime de l’échec du président sortant, IBK. Les populations de ces cercles attendent de Soumaila Cissé, une fois élu, la construction de routes, la réduction du prix de l’engrais, la construction d’usines à Bla et Ségou, la sécurisation de la population, la création d’emplois…

Niono s’engage pour une victoire écrasante de Soumaila Cissé

Malgré le fleuve Niger, la population du cercle de Niono souffre de la cherté des denrées alimentaires. Le cercle est aussi confronté à une insécurité grandissante au point que les populations s’inquiètent lorsqu’il faut aller aux champs, par souci de se faire tuer par les bandits armés. L’école est malade comme dans tous les autres cercles du Mali. Les jeunes pleurent le chômage ; les femmes souffrent du manque d’hôpitaux. C’est même compte tenu de la gravité de ces problèmes que 5 enfants de maximum de 10 ans ont confié tout le cercle de Niono à Soumaila Cissé. Ils lui ont demandé de restaurer l’espoir de ces milliers de personnes dont l’avenir est en train d’être hypothéqué, à cause de la fermeture de l’école ; de garantir la sécurité des 17 millions de Maliens…

A Ké Macina, c’est aussi les questions d’insécurité territoriale grandissante et aussi d’insécurité alimentaire, d’électricité, d’agriculture … qui ont été évoquées par la population.

Pour le maire de la commune de Macina, il ne se passe pas de jour sans qu’il n’y ait d’attaque et a appelé le candidat de l’URD à sauver ces populations qui sont des victimes potentielles de l’insécurité.

Natif du cercle, l’ancien ministre des Sports et membre influent du Parena, Djiguiba Keita dit PPR, a appelé tout Macina à voter Soumaila Cissé pour mettre fin aux maux qui leur coupent le sommeil.

Comme cela a été le cas partout, à Markala, Baraouéli, Dioïla, Fana, Marka Coungo, le candidat Soumaila Cissé a été accueilli par des milliers de citoyens déterminés pour le changement. Dans toutes ces zones, le « Takokélen » lui est promis.

Pour sa part, le candidat Soumaila Cissé a non seulement noté les doléances faites par les populations des différentes localités, mais a aussi fait des propositions concrètes en leur faveur. A ses dires, pour lui faciliter le travail, il va échanger avec la population et c’est avec elle qu’il va travailler.

Le député de Nianfunké a, par, ailleurs, promis entre autres : de recruter systématiquement dans la Fonction publique tous les sortants de la Faculté de médecine et tous les sortants des écoles d’enseignement normal ; se battre pour la paix ; mettre fin aux conflits intercommunautaires ; améliorer les conditions de vie et de travail de nos Forces armées et de sécurité; supprimer la vignette, la taxe de développement régionale et locale (TDRL) ; améliorer les conditions de vie des travailleurs ; créer 3 500 points d’eau et construire des routes…

Envoyé spécial à Ségou

Boureima Guindo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here