La Fondation Konrad Adenauer renforce la capacité des observateurs des candidats à l’élection présidentielle du 29 juillet

0

Les observateurs des candidats jouent un rôle important dans un scrutin, surtout présidentiel. Aussi, la possibilité pour les représentants des partis et des candidats d'accéder à toutes les activités et à tous les documents liés aux processus électoraux est une condition fondamentale de la transparence d'une élection. C’est pourquoi, les 21 et 22 juillet 2018, la fondation Konrad Adenauer a organisé une session de formation à l’intention d’une quarantaine de formateurs des observateurs des candidats pour la présidentielle du 29 juillet prochain.

C’était au Grand Hôtel de Bamako sous la présidence de M. Thomas Schiller, représentant résident de la Fondation Konrad Adenauer au Mali et d’autres personnalités. A l’ouverture de l’atelier, M. Thomas Schiller a tenu a noté que cette formation intervient à la demande de plusieurs partis politiques et de candidats.

Ainsi, pendant deux jours, les participants à cet atelier ont été largement édifiés sur les récentes modifications de la loi électorale, les principes et standards de l’observation par les partis politiques et les candidats. La quarantaine de participants à cette session de formation a pris connaissance aussi des dispositions légales en matière d’observation par les partis et les candidats aux élections au Mali.

Ces deux thèmes ont été exposés par M. Issaga Kampo, expert électoral et enseignant/chercheur. Dans son exposé M. Kampo a beaucoup insisté sur le respect des étapes du cycle électoral avec la nécessaire révision des listes, la sensibilisation à temps des électeurs, la formation des agents électoraux et autres pour la bonne réussite du processus. La seconde journée a été consacrée au partage d’expériences, dirigé M. Mady Ciré Touré, aussi expert électoral. Ainsi, il a partagé avec les participants les expériences d’observations d’autres pays avec les forces et faiblesses et aussi des expériences individuelles.

Les participants, à l’image du Pr Ibrahima Sissoko, vice-président de la CODEM, ont salué à sa juste valeur la tenue de cette formation qui vient, selon lui, à point nommé, à la veille de la présidentielle. Pour lui, cette formation leur permettra d’aller à leur tour former les mandataires des candidats sur le terrain.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here