Présidentielle 2018: Soumi jaloux des avions achetés par IBK

26

Les quatre avions de chasse, Super-Tacano, réceptionnés le 11 juillet dernier, à la base militaire de Sénou, portant à 11 le nombre d’avions qu’ IBK a achetés pour les Forces armées du Mali, font des jaloux, voire des égoïstes dans le camp de l’opposition. En effet, pour dévaloriser ces acquisitions, le menteur professionnel, TiebiléDramé, directeur de campagne de Soumaila Cissé, comme à son habitude, vient de faire signer, à un journaliste de Médiapart, une grossièreté, indigne d’une presse qui se veut d’investigation. Le torchon de mensonges est du début à la fin au conditionnel. Il accuse le pouvoir, sans demander sa version des faits. Quelle honte pour Médiapart ? Manifestement, ce brûlot à été rédigé sur commande de la bande de Soumaila Cissé. Heureusement que les maliens ne sont pas dupes. Sinon, comment Médiapart ose dire que les avions de chasse sont inutilisables parce que TiebiléDramé, spécialisé dans le spectacle le dit.

Et prendre des avions comme prétexte pour parler du “train de vie d’IBK” du nombre de ses déplacements “151 voyages” parce que Tiebilé comme un épicier, a pointé ce chiffre. L’opposition mène le même combat que Médiapart. Celui-ci fait de l’intox, de la diffamation, en publiant des chiffres erronés du budget de la présidence de la République. De façon volontaire et malhonnête, il gonfle les chiffres, en annonçant 19,3 milliards en 2016, alors qu’il tourne autour de 10 milliards. Le vote du budget est public, la presse en fait ses choux gras. Il suffit de taper Google pour avoir les bons chiffres. Comme le but recherché est de nuire, de tromper, d’abuser les lecteurs, on se moque de la vérité.

Le prétexte de l’avion a conduit ce média en ligne manipulé et corrompu à évoquer la question de l’insécurité qu’il présente comme une faute incombant à IBK. Quel raccourci ? Quelle limite dans l’analyse ? Quelle médiocrité dans la connaissance du terrorisme ?

Les maliens sont suffisamment informés et des articles « commandités » ne changeront point ce qui se dessine: la réélection d’IBK. Tous les mensonges, insinuations, diffamations concourent à une tentative d’empêcher un second mandat au président sortant. Peine perdue parce qu’IBK est en phase avec son peuple, lequel apprécie son bilan. Résultat: partout où il a passé, les populations sortent en grand nombre pour lui témoigner leur soutien, leurs remerciements pour l’eau, l’électricité, la route, les tracteurs, les centres de santé, les classes…

Les épouses et les enfants des militaires ont multiplié les vidéos pour appeler à voter IBK en raison de la loi de programmation militaire qu’il a fait voter et qui leur accorde des avantages inédits. Et aussi surtout pour l’équipement de l’armée.

Face à la mobilisation générale autour de la candidature d’IBK, bénie par les imams de Tombouctou, la Cité des 333 saints, Soumaila Cissé panique et cherche un prétexte pour ne pas aller aux urnes. Pour l’instant, on concocte des papiers sur le fichier électoral et le “train de vie d’IBK”, croyant que cela suffit pour le déstabiliser. Il en faut plus.

Vivement le 29 juillet, avec ou sans Soumaila Cissé, la présidentielle se tiendra. La victoire d’IBK est donc inévitable.

Ibrahim Ouane

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here