Les organisations de la société civile féminine remettent l’agenda des femmes au Ministre Oumou Toure sur les élections générales

18

Les organisation de la société civile ont organisées hier au centre National de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE), une cérémonie de remise de l’Agenda des femmes du Mali au ministre de la promotion de la femme de l’Enfant et de la famille en présence du ministre Oumou Toure et de plusieurs représentantes de la société civile féminine.

Cette cérémonie visait a présenter au ministre de la promotion de la femme de l’Enfant et de la famille un document élaborés par les représentantes des organisation de la société civile sur la participation des femmes a la prise sphère de prise de décision politique.

Selon la ministre Oumou Touré, l’Agenda des Femmes du Mali est une «boussole, un outil légal de travail évaluable par toutes les femmes du Mali». Aux dires de la ministre de la Promotion de Femme, de l’Enfant et de la Famille, le mandat de son département n’est pas de déterminer les priorités pour les femmes. «C’est aux femmes de dire leurs priorités et le département s’en servira pour ses plaidoyers futurs». «Car, à force de plaidoyer dans le vide on finit par tomber dans l’accusation», a indiqué Oumou Touré.

L’Agenda des Femmes du Mali est un document axé sur 11 domaines. Il s’agit entre autres: de la santé, de l’éducation, de la sécurité, de l’assainissement… Pour chaque domaine, les femmes ont fait remonter leurs priorités. Selon la représentante de l’ONU Femmes, ces priorités contribuent à l’atteinte des Objectifs du Développement Durable. Quand on parle de la femme, rassure la diplomate, on parle à la fois des enfants, des jeunes, des personnes vivant avec un handicap et surtout des hommes.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here