Élection présidentielle, Dramane Dembélé propose un Nouveau pacte social solidaire

9

Le candidat de l’Alliance pour le redressement de la démocratie au Mali (ARDEMA), Dramane Dembélé, a conçu un projet de société dénommé « Nouveau pacte social solidaire (NPSS)». C’est un projet de société refondateur au service de l’homme malien. Le NPSS est un projet qui met l’homme au cœur de d’une vision (valeurs maliennes travail, de solidarité, d’unité et de partage) mais ouvert au monde. C’est aussi un acte de foi en la République et un engagement ferme du candidat à être le bras de son application sous le contrôle du peuple malien.
Ce projet se décline en vision, constat et propositions autour de six chantiers que sont l’éducation et l’emploi, la défense et la sécurité, la création des richesses, la gouvernance territoriale, la culture et la santé et enfin, l’intégration et la diaspora. «Eduquer afin d’éveiller le Malien aux enjeux de son époque dans son pays et dans le monde» est l’optique de Dramane Dembélé en matière d’éducation. Le candidat rappelle qu’après l’indépendance, le rôle dévolu à l’école était de former des cadres pour animer l’administration héritée de la colonisation. Les cadres étaient ainsi absorbés par la Fonction publique qui a tôt montré ses limites. Le candidat propose donc l’organisation d’assisses nationales réunissant tous les acteurs du secteur afin d’enrichir les expériences passées.
Selon lui, l’école doit être en adéquation avec les besoins du marché. Par ailleurs, il estime que la rébellion récurrente que connait notre pays depuis 1964 est la preuve patente de la fragilité de l’Etat et de la mauvaise réponse donnée à la détérioration du climat sécuritaire de notre pays. Une fois élu, le porte-étendard de l’ARDEMA compte construire un Mali sécurisé et doté d’une capacité de défense solide. De ce fait, il prévoit d’évaluer la loi d’orientation et de programmation militaire afin de l’adapter aux réalités de l’heure et de tripler dans les quinze ans à venir l’effectif des Forces armées.
Dans son plan de création de richesses, le candidat affirme qu’il n’est de richesse que d’homme, donc il n’y a pas de création de richesses sans une vision inspirée, portée et soutenue par l’Etat pourvoyeur de conditions et d’écosystème propice. Le Malien, selon lui, doit être un acteur au cœur de son épanouissement. Il compte amorcer une spécialisation dans le domaine d’usines de montage de motos, voire de voitures au Mali. Le quatrième axe du NPSS s’oriente vers la gouvernance territoriale. Face aux enjeux de la gouvernance, Dramane Dembélé explique que l’Etat central doit jouer pleinement son rôle de chef d’orchestre. Une des solutions du candidat est de doter les régions et les communes de moyens de développement par un réinvestissement local des taxes et recettes fiscales.
Pour Dramane Dembélé, le Mali est un foyer d’histoire et de créativité. «La santé est le sponsor de notre vie. Pour notre pays, la santé doit être axée sur la prévention, l’efficacité de soins, le partenariat public-privé et la proximité », dit-il. Il compte ainsi rehausser la part de la santé dans le budget de l’Etat, développer un budget pour une multiplicité des bourses en vue de consolider le potentiel humain et mettre l’accent sur le plateau sanitaire afin que le Malien puisse se soigner au Mali. Il veut aussi impulser une volonté politique afin de promouvoir l’économie de la culture, et aussi protéger la culture en enseignant l’éducation artistique et culturelle de la maternelle à l’université.
Le dernier axe du projet de Dramane Dembélé est l’intégration et la diaspora. «La diaspora est une composante essentielle de la cimentation sociale de la société malienne» , affirme le leader de ARDEMA, constatant que de l’indépendance à nos jours, le Mali a joué un rôle inestimable sur la scène africaine, surtout dans la création de l’UA, de la CEDEAO, de l’UEMOA.. Selon lui, ces organismes sous régionaux doivent être réformés pour les adapter aux enjeux et aux besoins nouveaux. Dramane Dembélé compte aussi impliquer la diaspora en utilisant son expertise, son réseau pour développer les compartiments de notre économie et en créant un fonds de garantie des investissements pour stimuler la participation financière de la diaspora.
Mohamed Z. DIAWARA

BIOGRAPHIE

Ingénieur des industries et des mines et porte-drapeau de l’ADEMA à la présidentielle de juillet prochain, Dramane Dembélé est né à Ségou le 8 avril 1967. Il fit ses études primaires et secondaires dans cette ville. Après le DEF obtenu en 1985, il décroche le baccalauréat (série sciences exactes) en 1988. Il est diplômé de l’ENI en 1993. Dramane Dembélé est aussi titulaire d’un certificat en gestion des ressources humaines (2000), d’un certificat en gestion des finances pour responsable non financier (2001) de l’IMA d’Abidjan et d’un Master II en gestion de projets de l’ESTM obtenu en 2008.
Il a travaillé comme consultant indépendant dans le secteur minier en 2011, comme directeur national de la géologie et des mines (2005-2010). Auparavant il a dirigé en 2004 le projet du Fonds minier Mali-Banque européenne d’investissement pour la « mise en valeur des ressources en pierres précieuses et semi-précieuses ». Entre 1994 et 1998, il exerçait comme géologue d’exploration dans les compagnies privées CMC, Barrick Gold et Pangea Goldfield.
Dramane Dembélé a suivi plusieurs stages au Canada, en Côte d’ivoire, en France. Il a cosigné des ouvrages dans le domaine des mines.
Avant d’adhérer à l’ADEMA, il a milité à l’AEEM (1991-1992) dont il devint même membre du bureau de coordination. Mais c’est véritablement à l’ADEMA que Dramane Dembélé fit l’essentiel de sa carrière politique. 1994-2004, il fut secrétaire général de la sous-section Adema-PASJ de Faladié (District de Bamako) de 1994 à 2004. Un an plus tard, il devint chargé des relations extérieures de la section de Ségou. En 2008, il est promu membre du comité exécutif et secrétaire chargé des mines et de l’industrie. La même année, il fonde le réseau «Alternative pour un Mali debout».
Dramane Dembélé est marié, père de trois enfants. Comme loisirs, il pratique la lecture, la natation et le football.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here