Élection présidentielle, Housseini Amion Guindo pour bâtir un Etat-Nation prospère

0

«Croire au Mali et au peuple», tel est l’intitulé du programme que propose Housseini Amion Guindo aux Maliens, en vue de bâtir un Etat-Nation prospère, ouvert sur le monde et basé sur les forces et potentialités du pays. Dans ce document politique, le candidat de la CODEM promet de travailler à la mise en œuvre d’une stratégie efficace de défense du territoire et de sécurité de nos compatriotes. Ce qui passera non seulement par la dotation de notre Armée en matériels adéquats, mais aussi par la mise en place d’une stratégie de renseignement capable d’anticiper les menaces et la création d’unités spéciales pour combattre le terrorisme sous toutes ses formes.
L’administration et la gouvernance, la reconstruction de l’unité nationale, la lutte contre la pauvreté, le développement des sports et l’amélioration du système éducatif malien sont aussi des priorités pour M. Guindo. En matière de gouvernance, il prône une administration publique efficace, la réduction du train de vie de l’Etat et l’institution d’un mécanisme de contrôle citoyen de la gouvernance. Son ambition pour le secteur de l’éducation est de construire une nouvelle approche académique et pédagogique capable de former le citoyen modèle de demain, à travers un enseignement technique et professionnel adapté au contexte socio-économique et culturel du Mali. Ce qui conduira aussi à la création de conditions réelles de pleine employabilité, surtout des jeunes, qui seront orientés, dans le cadre de leurs formations, vers l’auto-emploi et les créneaux porteurs.
En outre, Housseini Amion Guindo prend l’engagement de construire un modèle économique plus redistributif du revenu national, basé sur les potentialités endogènes d’un système de consommation des productions et services nationaux. «Ce faisant, nous allons bâtir une économie nationale de progrès orientée vers la réduction majeure des inégalités socio-économiques et la promotion de la solidarité», dit-il. A cet effet, il entend entreprendre un vaste programme d’industrialisation axé sur la transformation des matières premières en produits finis ou semi finis, instaurer une politique d’économie verte, moderniser l’agriculture, l’élevage et la production halieutique… Il promet aussi la réduction des inégalités d’accès à la santé, en recrutant au moins un médecin généraliste par CSCOM et en améliorant le plateau technique à différents niveaux, développer la pratique de l’éducation physique et sportive pour l’amélioration de la santé publique, des revenus et le rehaussement de l’image du pays.
Autre engagement du candidat : garantir l’accessibilité et la sécurisation foncière à toutes les couches sociales à travers des mécanismes et politiques d’habitat humain décent et accessible à la masse populaire. Il compte également «rétablir entre la justice et le peuple une confiance basée sur les droits humains adaptés au contexte du Mali dans le respect des normes internationales en promouvant une distribution saine de la justice». Le désenclavement, la diplomatie, la culture, l’artisanat, le tourisme, l’emploi et les couches vulnérables ne sont pas oubliés par le candidat de la CODEM qui se veut un porteur de valeurs républicaines, laïques, solidaires, écologiques et profondément panafricaines.
Issa DEMBELE

BIOGRAPHIE

Housseini Amion Guindo, ancien ministre et actuel président de la Convergence pour le développement du Mali (Codem), est né le 21 avril 1970 à Bandiagara. Mais c’est à Bamba dans le cercle de Koro, en 5ème Région, qu’il effectue ses études primaires entre 1976 et 1982. Il poursuit ses études à Sikasso où il fréquente le second cycle entre 1983 et 1986, puis au lycée Monseigneur Montclos de la même ville de 1986 à 1991. Housseini Amion Guindo s’inscrit ensuite en histoire et géographie à l’Ecole normale supérieure de Bamako (1992 à 1997).
Diplômé de l’ENSup, il devient professeur d’histoire et géographie au lycée Mgr Montclos de Sikasso, puis consultant au compte d’une ONG dénommée « Fonds d’investissement local ». Il se met alors à son compte et ouvre le lycée Amion de Sikasso.
Président du club de football du Stade malien de Sikasso en 2004 et 3ème vice président de la Fédération malienne de football, Housseini Amion Guindo renoue avec une famille sportive qu’il connaît bien. Connu dans le monde associatif, Housseini Amion Guindo, communément appelé Poulo, l’est encore plus en milieu politique. En 2005, élu député à l’Assemblée nationale comme candidat indépendant, il rejoint ensuite le Rassemblement pour le Mali (RPM) avant de claquer la porte de ce parti deux ans plus tard. Il est depuis 2008 président de la Convergence pour le développement du Mali, un parti qui se veut une organisation politique à vocation africaine et qui vise la construction au Mali d’un Etat républicain et démocratique doté d’une économie de marché à visage humain. Porte drapeau de son parti à la dernière présidentielle de 2013, il se classe 5è au premier tour. Il est battu lors des législatives suivantes à Sikasso.
Marié, père de quatre enfants, l’ancien ministre a pour loisir le football et le cinéma. Il parle dogon, peul, bambara et français. Il a également des notions de sénoufo, sonrhaï et anglais.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here