Présidentielle du dimanche 29 juillet : Modibo Sidibé sur le chemin de la victoire !

21

En attendant les résultats du scrutin au soir du dimanche 29 juillet prochain, la campagne présidentielle s’annonce bien pour le candidat du Nouveau Pole Politique (NPP) Modibo Sidibé. Avec sa stratégie de campagne de proximité, il enregistre de nouveaux convaincus presqu’à chaque meeting. Si cela continue, il risque d’être le gagnant surprenant de la course pour Koulouba.

Confiant de soi et de son peuple, optimiste et plein d’espoir, le président des FARE, l’ancien Premier ministre (PM), candidat du NPP Modibo Sidibé a pris son bâton de pèlerin, dans le cadre de la campagne électorale, pour aller à la rencontre de ses concitoyens jusqu’au fond fin du pays dans la région de Kayes. Objectif, expliquer son programme et convaincre le maximum des Maliens à voter pour lui afin qu’il réalise ce programme de développement du Mali qui lui tient à cœur. De ce fait, à la tête d’une délégation, le candidat Modibo Sidibé a bravé l’état caillouteux des routes, des boues, des nids de poule pour se rendre là où aucun autre candidat n’ose partir. Ainsi, la délégation du candidat du NPP a sillonné de Dièma à Sandaré, en passant par Oussoubédiagna, Sélinkegny, Diamou, Logo Sabouciré jusqu’à Kayes, Ouassala, etc. Partout, cette délégation a tenu un meeting et a rendu visite aux notabilités de chaque localité.

Globalement, les populations ont émis des préoccupations suivantes : le chômage des jeunes, manque d’eau et d’électricité, manque de routes aménagées, manque de centres de santé, de médecins qualifiés ou l’insuffisance des plateaux techniques, subvention insuffisante de l’agriculture, l’arrêt du train, etc.

En revanche, toutes ces préoccupations sont déjà prises en compte par le programme intitulé “Mali horizon 2030”. Pour l’emploi des jeunes, ce programme prévoit la réorientation des jeunes diplômés vers la formation professionnelle ; pour les jeunes ruraux non diplômés, dix jeunes seront sélectionnés dans chaque village chaque année pour suivre une formation professionnelle payante de trois (3) mois. A ce rythme, 600.000 jeunes bénéficieront de ce projet du début à la fin de son mandant. Plus loin, il envisage une reforme importante du système éducatif en y intégrant la formation professionnelle dès le fondamental. Quant aux questions sanitaires, M. Sidibé prévoit dans son programme d’affecter un médecin chef à chaque CSCOM (Centre de Santé Communautaire) et puis étendre la couverture de ce dernier. Concernant l’eau et l’électricité, le président des FARE compte assurer l’accès universel de tous les Maliens à l’eau et à l’électricité dès les deux premières années de son élection. S’agissant de l’agriculture, M. Sidibé envisage d’augmenter la subvention de l’agriculture pour l’émergence de secteur afin que le Mali puisse devenir une puissance céréalière dans les années à venir. Aussi, ledit programme évoque l’exploitation de tous les atouts de toutes les régions pour que chaque région puisse constituer un pole régional de croissance économique.

Résultat, à l’issue des échanges, nombreux sont des militants d’autres formations politiques, des populations lambda à rallier le camp du NPP pour deux raisons principales. La pertinence du programme de développement de Modibo Sidibé et le fait que ce dernier se déplace personnellement pour se rendre dans le Mali profond. Comme l’atteste ce vieil habitant de Logo Sabouciré : “ nous partons accueillir les autres candidats à Kayes. Mais, vous vous déplacez en personne pour nous rendre visite “.

A noter que la mobilisation n’a pas fait défaut tout au long de cette tournée dans la région de Kayes qui a commencé à Dièma pour se terminer à Badenco dans la commune rurale de Banico.

Yacouba TRAORE

Envoyé spécial

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here