Secteur de l’éducation : Ce que Soumaila Cissé propose aux Maliens dans son programme

9

Dans son programme présidentiel, le candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir », l’Honorable Soumaila Cissé, promet de renforcer la qualité du système éducatif malien pour qu’il puisse donner la possibilité aux jeunes de trouver un emploi à la mesure de leur talent et de leur ambition. Pour cela, il   fait plusieurs propositions.

Le président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) a d’abord tenu à préciser que l’éducation joue un rôle prépondérant dans la vie d’un homme. « Au niveau individuel, l’éducation ouvre des opportunités économiques et des perspectives culturelles majeures, et favorise l’ascension sociale. Au niveau national, le monde demande aujourd’hui que les pays puissent s’intégrer à un environnement où le savoir est devenu un facteur essentiel de compétitivité et de développement », écrit le 3ème pilier de son programme ‘’Ensemble restaurons l’espoir’’.

Après avoir déploré les difficultés auxquelles les enseignements fondamental, secondaire et universitaire sont confrontés, Soumaila Cissé compte relever le défi. A cet effet, il promet de créer un cadre de concertation entre tous les acteurs : parents, enseignants, élèves, gouvernement et organisations professionnelles pour ensemble rétablir un enseignement de qualité, de la maternelle à l’université, pour former la jeunesse malienne et garantir l’avenir de ce pays. « Dans toutes les mesures que je prendrai dans le domaine de l’éducation et de la formation, je mettrai un accent particulier sur l’éducation et la formation des filles qui est une priorité pour que le pays puisse bénéficier pleinement des investissements que nous ferons dans ce secteur clé », précise le chef de file de l’Opposition malienne.

Pour l’Honorable Soumaila Cissé, une éduca­tion de qualité est plus que jamais essentielle pour garantir l’avenir du Mali. Et pour cette éducation de qualité, il promet, dans un premier temps, de mettre en place des infrastructures tout en réduisant des déséquilibres régionaux dans la carte scolaire, par l’ouverture d’une école à trois classes au moins par village ; créer des salles de classe pour limiter le nombre d’élèves à un maximum compatible avec les normes pé­dagogiques ; créer un lycée public à internat dans chaque région du Mali pour accueillir les meilleurs élèves admis au DEF…

Le candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir » promet aussi de donner une éduction de qualité, en prise avec les besoins du pays. Pour réussir cet objectif, il s’engage à l’application stricte de la scolarisation obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans, avec une attention particulière pour que les filles restent à l’école ; la réduction des inégalités sociologiques d’accès à l’école, en rendant effective la gratuité de l’enseignement ; l’allongement des temps d’écolage effectifs qui sont les véritables déterminants des apprentissages…

Une autre action que le candidat Soumaila Cissé compte prendre, c’est de mesurer les résultats par l’évaluation du niveau des élèves et des étudiants, en vue d’accroître l’efficacité de l’enseignement ; la mise en place de mécanismes de financement appropriés.

Il promet lesmesures immédiates suivantes pour les personnes handicapées: quota dans les emplois publics ; accessibilité des bâtiments publics, lieux de vote et programmes télé ;l’officialisation du langage des signes et du braille comme langues de communication…

Comme mesures principales dans le domaine de l’éducation, ‘’Soumi Champi’’ promet, entre autres :de préparer les tout-petits et d’accompagner les élèves

et les étudiants tout au long de leur cursus tout enélaborant une politique de la petite enfance (nutrition et éducation préscolaire), pour faciliter l’efficacité de l’ensemble du système éducatif ; faciliter  la fréquentation scolaire et améliorer l’attention des élèves à l’école par des apports nutritionnels, y compris un verre de lait quotidien et le renforcement du système des cantines dans les zones défavorisées ;  améliorer les conditions de vie et de travail des étudiants à l’université et renforcer la sécurité dans les universités.

Soumaila Cissé promet de renforcer le corps enseignant

Dans ce combat, il s’engage pour : le recrutement systématique des diplômés des écoles de formation à l’enseignement ; le renforcement de la formation initiale et continue des maîtres du primaire et des professeurs du secondaire par un accroissement du nombre des Instituts de formation, une extension de la durée des formations et un accroissement du rythme des formations continues sanctionnées par une récompense sur le plan de la carrière ; le recrutement de professeurs qualifiés pour l’enseigne­ment supérieur, leur rémunération adéquate, leur formation continue et leur participation à des activités de recherche, le tout en rapport avec les exigences du système LMD.

Le député de Nianfunké promet ensuite d’augmenter l’offre et de préserver la qualité de tous les fournisseurs de services éducatifs, cela par la promotion de l’offre de services éducatifs par le secteur privé à tous les niveaux d’enseignement ; le développement  des partenariats et des programmes d’échanges d’étudiants et de professeurs avec les grandes universités étrangères  et le renforcement de la tutelle du gouvernement sur les structures d’éducation privées pour protéger la qualité et empêcher les abus (système d’accréditation des établissements d’enseignement).

Le candidat estime rehausser le niveau des étudiants maliens à travers ces propositions.

BoureimaGuindo

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here