En campagne électorale dans la région de Koulikoro : Aliou Diallo promet de rouvrir toutes les usines en faillite

17

Afin de convaincre davantage de Maliens à adhérer à son projet de société, le candidat de la plateforme “Ensemble pour le renouveau du Mali (ERE du Mali)”, Aliou Diallo, a sillonné, le vendredi 20 juillet, quelques localités de la deuxième région administrative du Mali, notamment la ville de Koulikoro, puis Banamba, Touba, Kérouané et Kiban.
Dans toutes ces localités, après l’accueil réservé à la délégation, le candidat a tenu des meetings dans chacune de ces localités où il a saisi l’occasion pour expliquer son projet de société, dénoncer la gouvernance actuelle caractérisée, dit-il, par les scandales financiers et la corruption.
A Koulikoro, première localité où la délégation du candidat Aliou Diallo s’est rendue, après les salutations d’usage, les populations ont exprimé, sans langue de bois, leurs préoccupations qui sont, entre autres, le manque d’eau potable, d’électricité et d’éducation, le chômage des jeunes et la pauvreté endémique qui frappe la ville de Koulikoro, surtout avec la fermeture de l’Huilerie cotonnière du Mali (Huicoma).
Pour le représentant de l’Adp-Maliba, Jean Bengaly, “si les plus hautes autorités de notre pays ne trouvent pas des solutions idoines aux difficultés auxquelles sont confrontées les populations de Koulikoro, les femmes et les enfants continueront de périr dans le fleuve à la recherche de sable et de gravier à revendre afin de subvenir à leurs besoins.Nous n’avons pas besoin d’être un expert, il suffit juste de regarder la population pour reconnaitre qu’elle a faim et qu’elle croupit sous le poids du chômage de jeunes et de l’insécurité”, a-t-il dit.
A l’entendre, l’espoir de toute la population de la Cité du Méguétan repose désormais sur le candidat de l’ADP-Maliba afin de soulager ses nombreuses souffrances. “Vous êtes un espoir pour nous et votre victoire est inévitable à Koulikoro, car même sans argent, cette population voit en vous celui qui va donner un avenir radieux aux Maliens”, a-t-il martelé.
Quant à un autre cadre du parti, Bassourou Niang, il a rendu un vibrant hommage au Chérif de Nioro du Sahel pour le choix porté sur le porte-étendard de la plateforme ERE-Mali. “Le Chérif ne peut jamais faire un mauvais choix pour les Maliens. Ainsi, nous invitons l’ensemble des Maliens à voter Aliou Diallo”, a-t-il renchéri.
A sa suite, le candidat Aliou Diallo s’est réjoui de l’accueil réservé à lui et à sa délégation. Et de poursuivre que le développement du Mali et un partage équitable des richesses sont au cœur de tous ses projets et, dit-il, son parcours atteste cela.
Aussi, il a saisi l’occasion pour expliquer les grandes lignes de son programme. A ce titre, il promet de réhabiliter des usines en faillite et d’indemniser des imams et des chefs de village. Il compte également engager une lutte implacable contre les maux qui plombent le développement de notre société, en particulier le chômage des jeunes, la pauvreté, la mauvaise gouvernance, l’insécurité, le manque d’infrastructures scolaires, sanitaires et routières.
Dans son réquisitoire, le candidat s’engage à donner à notre pays la vraie indépendance économique en rendant le Mali aux Maliens par la paix, la prospérité, le développement, la solidarité et la sécurité en plus des engagements donnés de la part de la population. “Si vous voulez rester dans cette situation, votez pour ceux qui sont responsables de la situation actuelle. Mais si vous voulez du changement, votez-moi pour que je puisse mettre fin à vos problèmes”, a-t-il fait remarquer.
Après, la délégation a mis le cap sur Banamba, ensuite sur Touba, Kérouané et enfin sur Kiban. Dans toutes ces localités, les populations ont exprimé leur adhésion au projet de société du candidat de l’Adp-Maliba. Il convient de préciser que pour la circonstance, les meetings de Aliou Diallo ont été pris d’assaut par le les fidèles du Chérif de Nioro du Sahel. Cela est consécutif à l’appel lancé par leur guide de voter pour le porte-étendard de l’Adp-Maliba. À ce titre, après les mots de bienvenue par les chefs de village, suivis de la bénédiction des imams, les intervenants ont, tour à tour, exprimé des préoccupations relatives au manque d’infrastructures routières, sanitaires et scolaires ainsi l’insécurité et le manque d’électricité…auxquelles le candidat Aliou Diallo a accordé une oreille attentive à travers des promesses de solutions adéquates.
Boubacar PAÏTAO, envoyé spécial

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here