Présidentielle 2018: Quelques incidents signalés mais non majeurs

23

La cellule de veille de WANEP Mali a, au cors d’un point de presse fait le point de la situation à mi-parcours. Selon la présidente de la cellule pour le moment la situation est calme et il n’y a pas eu d’incidents majeurs.

La conférence à enregistré la présence de l’ancien président du Bénin Yayi BONI, chef de délégation de la mission d’observation électorale de l’Union Africaine qui a vraiment salué l’initiative.

c’est dans le cadre de son « Projet d’Appui à la tenue d’élections libres, transparentes et crédibles pour un Mali apaisé au bénéfice d’une sous-région stable » que WANEP Mali avec le soutien de ses partenaires DCAF, Union africaine (UA), CEDEAO, CNAP, SIDA, ADA, VPM, a déployé 300 observateurs sur le terrain. La Cellule de veille électorale chargée de la coordination a reçu de ses moniteurs de terrain des informations lui permettant de faire le constat suivant :

CONCERNANT L’OUVERTURE DES BUREAUX DE VOTE
Dans l’ensemble, il a été rapporté que les bureaux de vote ont globalement ouvert à l’heure (08 heures). Les retards enregistrés varient de 10 mn (Bamako, Commune VI, Bureau 04 de kalaban coura ACI) à 37 mn (Région de Ségou/ Bureau n°7 de Médine à San). De nos constats, plusieurs localités sont sans opération de vote, notamment dans la Région de Tombouctou (Haoussa, Boura, Dirbidi, Vilalanba, Banguel 2, Bangaou, Salakoyira, Woyikoungou, Nana).

CONCERNANT LA DISPONIBILITÉ ET LE FONCTIONNEMENT DU MATÉRIEL TECHNIQUE
Dans la grande majorité des bureaux de vote observés, le matériel technique était présent à savoir les urnes, les isoloirs, l’encre indélébile, les bulletins de vote, les listes d’électeurs…. Cependant, la non disponibilité à temps ou le manque de matériel sont à la base de certains retards mentionnés précédemment. (Bureau n°1 de Lafiaboufou Ecole PBDR second cycle à San, Région de Ségou).

CONCERNANT LE PERSONNEL DES BUREAUX DE VOTE
De façon générale, le personnel des bureaux de vote est présent excepté des absences notées et des remplacements opérés dans certaines localités (BV3 de Dombia, Kénieba/Kayes à 9h32). Aussi bien des hommes que des femmes sont membres de bureaux sillonnés.

CONCERNANT LES INCIDENTS
A cette étape du processus, très peu d’incidents ont été notés, sauf des cas mineurs et isolés de défaut de contrôle de la présence de l’électeur sur la liste du bureau de vote ; dispute entre Président de BV et de mandataire de candidat. Nos observateurs ont rapporté des cas d’enlèvement de matériels électoraux dans le BV7 centre de Bankoma, Cercle de Ghourma Rharousse, Région de Tombouctou à 9 heures.

PRESENCE DE FORCES DE SECURITE
Le processus bénéficie de la présence des forces de sécurité dans la plupart des centres de vote sillonnés exceptées les localités comme : Deboye et Ambini ville dans la région de Mopti, Cercle de Youarou.
En somme, le processus a démarré et évolue globalement dans la quiétude. La Cellule a saisi cette occasion pour saluer l’esprit citoyen du peuple du Mali et l’invite à poursuivre sur cette lancée pour parvenir, en fin de journée, à une élection apaisée, transparente et acceptée de tous.

Fsanogo/aBamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here