Opération de vote dans le district de Bamako : Les électeurs ont voté dans la quiétude Comme V

20

BacoDjicoroni (centre du Lycée Massa Makan Diabaté : Ce centre doté de près de 20 bureaux de vote est dirigé par une coordinatrice du nom de Mme FadimataWaletAldiouma. Arrivé sur les lieux à 9h 00, nous l’avons interviewé. Elle dira que les bureaux de vote ont été ouverts à 8h précises comme l’indique la loi en vigueur du Code électoral. Les présidents ainsi que les assesseurs des bureaux de vote étaient tous présents. De même, les forces de l’ordre et les délégués de la CENI et Cour constitutionnelle étaient déjà mobilisés. Le matériel servant au déroulement de l’opération était également disponible. C’est dire que toutes les dispositions ont été prises par le gouvernement pour un scrutin libre, transparent et apaisé.

“L’affluence était presque timide, à l’exception de quelques électeurs qui venaient accomplir leur devoir civique” a constaté le président du bureau n° 16 ZoumanaFomba, avant d’espérer avoir un taux de participation élevé d’ici la fermeture des bureaux de vote.

Torokorobougou (centre École fondamentale André Davesne) : Arrivés 10h 00 sur lieux, nous nous sommes dirigés vers le coordinateur du centre. M. Seydou Dembélé ayant en charge les activités dudit centre de 10 bureaux de vote. Il a souligné que toutes les dispositions ont été prises pour que l’opération se passe dans les meilleures conditions.

“Là-bas, seuls les délégués des partis politiques comme : RPDM, CINID, EMP, ADP-Maliba et l’URD étaient présents” a déploré le président du bureau n° 4 BouramaBallo”. A notre passage, l’affluence était morose, à l’exception de quelques votants devant les bureaux de vote.

Quartier Mali (centre Ecole fondamentale publique) : Ce petit quartier de la commune V n’a qu’un seul centre pour cette opération de vote. Composé de 18 bureaux de vote, pour des milliers d’électeurs inscrits sur la liste, le vote a débuté à l’heure prévue par la loi. Par rapport au matériel électoral, tout était prêt. C’est le même constat au niveau des délégués représentants les candidats, la CENI et la Cour constitutionnelle.

Commune VI :

Sogoniko (centre Lycée Kankou Moussa) : Interrogé à 11h 30 minutes, le coordinateur du centre Salif Cissé dira que les bureaux ont été ouverts aux électeurs à 8h précises, et matériel était effectivement disponible. Egalement, le personnel sensé conduire le déroulement était au complet. Il s’agit des présidents et assesseurs. Seuls quelques partis se sont fait représentés par des délégués.

Ce centre doté de 10 bureaux, doit accueillir des milliers de votants. Le président du bureau n° 9 Sidy Dembélé, a déploré le manque des représentants des candidats en majorité, avant de déduire que l’affluence est moyenne.

Daoudabougou (centre école fondamentale 2) : « A 12h 30 minute, l’affluence n’était pas encore au rendez-vous » dira le coordinateur du centre Fodé Diabaté. Selon lui, l’opération s’est déroulée normalement. Le matériel et le personnel étaient sur place à l’heure indiquée. Avec 22 bureaux de vote, pour des milliers d’électeurs sur la liste, c’est l’un des plus grand du quartier. Le coordinateur, le président du bureau 21 Salif Diallo et un électeur interrogé ont constaté la même timidité, au moment de notre passage.

Banankabougou (centre groupe scolaire Banankabougou) : Ce centre est le plus grand du quartier avec 41 bureaux de vote. Là-bas, l’opération de vote se passe sous la coordination de Tahirou Traoré. Le constat au niveau de la disponibilité du matériel et du personnel de l’opération n’est pas à déplorer. Le président Siaka Sangaré du bureau n° 40 et un électeur qui venait d’accomplir son devoir civique ont fait la même remarque, tout en déplorant une certaine timidité au niveau de l’affluence.

Rassemblés par Diakalia M Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here