Vote du 29 juillet 2018 : Les candidats Mamadou Traoré et Mamadou Igor Diarra prônent le changement !

3

Le plus jeune des candidats à l’élection du président de la République Mamadou Traoré, candidat du parti ‘’Union’’ a voté à l’école fondamentale publique de Kalaban Coro ADEKENE (commune de Kalaban coro, cercle de Kati dans la région de Koulikoro). Quant à l’ancien ministre des Finances, lui a accompli son devoir citoyen à l’école B de Baco Djicoroni. Les deux candidats prônent le changement.

Le candidat Traoré est arrivé aux environs de 8h30mn en compagnie de son épouse et d’une délégation. Il a voté dans le bureau de vote numéro 18, dernier bureau numérique du centre. Au niveau de ce bureau il y avait 70 électeurs inscrits sur la liste. Après son devoir citoyen, en sa qualité du plus jeune candidat à cette élection, il dira que cette élection est un challenge pour notre pays, parce que le peuple aspire au changement et ce changement est aujourd’hui.

Le jeune candidat s’est dit serein, car selon lui au sortir de cette élection, la jeunesse malienne va fêter sa victoire. Il a lancé un appel à la population de sortir massivement pour accomplir son devoir citoyen dans la paix pour mettre fin à la souffrance des Maliens.

À signaler que le centre de Kalaban Coro ADEKENE compte 8 878 votants avec 18 bureaux de vote, tous ouverts à 8h00.

Le président du bureau 18, Sidy Mohammed Maïga, affirme qu’il n’y a pas eu de problèmes pour le bon déroulement du scrutin.

Une situation salutaire identique au centre de vote de l’école Mademba Sy, toujours dans la commune de Kalaban Coro qui comprend 25 bureaux de vote. Notre passage dans ce centre, aux environs de 10 heures a coïncidé avec celui du préfet du cercle de Kati, M. Sadio Keïta accompagné par le maire de la commune de Kalaban Coro, Tièkoura Amadoun Diarra.

Le préfet dira qu’il est présent pour s’imprégner du bon déroulement du vote dans les différents centres de sa Préfecture. Selon lui, le vote a bien démarré, malgré quelques insuffisances, notamment des problèmes d’encre qui a été solutionné sur le champ. Par contre, au niveau du même centre le président du bureau de vote numéro 13, Boubacar Coulibaly dira qu’il a été contraint de remplacer certains assesseurs absents.

Un maire allergique à la presse

Nous avons approché le maire de la commune de Kalaban Coro, pour avoir ses impressions par rapport à l’organisation et le déroulement du vote. M. Diarra, (un maire élu par décision de justice) a catégoriquement refusé de répondre dès qu’il a su que c’était la presse. Il dira qu’il n’a pas de temps pour la presse, ignorant qu’il est la première personne habilitée à donner la bonne information sur le vote dans sa commune.

Mamadou Igor Diarra à Baco Djicoroni centre école B

Le candidat indépendant Mamadou Igor Diarra a accompli son devoir citoyen dans le centre de l’école B, Commune V du district de Bamako. Il a voté dans le bureau de vote numéro 8 à 11h 30mn précises. Il fait parti des 237 électeurs inscrits sur la liste de ce bureau. Le centre même comprend 23 bureaux de vote et 11247 électeurs inscrits.

Le candidat Diarra s’est dit animé d’un double sentiment.

Le premier est qu’il a accompli un droit et un devoir démocratique qui participe à l’édification de la nation. Le second sentiment est qu’il a un peu d’amertume. Selon lui, le processus n’est pas bien préparé. Quelque chose qu’il affirme avoir signalé avant.

En outre, il est revenu sur certains événements déroulés à l’intérieur du pays. Particulièrement à Bandiagara et Youwarou où le personnel électoral a eu des problèmes en cours de route.

Par rapport au matériel électoral, il dira que les cartes ont été mal confectionnées avec énormément d’erreurs, notamment chez lui-même. En effet, son lieu de naissance a été transformé en République de Hongrie. « Je ne suis jamais allé à Hongrie », a-t-il lancé ironiquement.

Au sujet de la réunion entre le Premier ministre et les candidats, qu’il a refusé d’y participer, il a dit ceci : « ce n’est pas à la fin d’un processus électoral, que les candidats vont se réunir devant un chef de Gouvernement « . Et d’ajouter que ce n’est pas à vingt jours du vote que le PM devait réceptionner des cartes électeur.

Il regrette que dans un pays avec plus d’un quart de siècle de pratique démocratique, les candidats n’arrivent pas à expliquer leur programme aux citoyens, pour que ceux-ci les connaissent. « Mais par contre les gens votent à cause de l’argent, des marmites et d’autres gadgets électorales » a-t-il déploré.

Jean Joseph Konaté

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here