Présidentielle 2018 : L’AMS-UNEEM pour des élections apaisées

19

Pour des élections apaisées au Mali, l’Amicale des anciens militants et sympathisants de l’Union nationale des élèves et étudiants du Mali (AMS-UNEEM) se propose de ‘’veiller au grin’’. Elle entend même mobiliser plusieurs observateurs à travers le pays pour des élections transparentes.

Ils l’ont fait savoir à la faveur d’une rencontre avec les hommes de médias, le 19 juillet 18, à la Maison des Ainés. Le secrétaire général El hadj Seydou Patrice Dembélé, n’a pas caché l’engagement de son association qui a toujours un rôle important dans différent sujet du pays. "Personne ne peut utiliser ou servir l’AMS-UNEEM pour faire campagne à un candidat mais ses membres ont des candidats", a déclaré m Dembélé. Selon le secrétaire général, avant les élections, il faut concevoir et diffuser des messages de paix, de tolérance, et anticiper et utiliser des outils discrets et efficaces pour déceler les foyers ou causes de tensions pour prévenir toutes escalades de violences.

Dans ses propos, l’interlocuteur a fait un certain nombre de proposition qui va aider à diminuer la tension pendant les élections. Il s’agit entre autres de veiller à éviter les attroupements sans raisons aux alentours des centres, calmer les esprits chaque fois que la tension monte entre des protagonistes et sensibiliser adroitement tous ceux qui véhiculent des propos excessifs et éliminer tout signe distinctif de parti, ou de candidat, le jour du vote autour des centres. Les amis de Cabral ont lancé des messages forts de paix à l’endroit de tous les candidats qui se trouvent être des frères, amis ou camarades de promotion.

"L’AMS-UNEEM envisage de mobiliser des ressources humaines et financières pour la couverture des élections. Notre souci, c’est être acteur témoin du processus électoral et afin qu’au sortir de la soirée du 29 juillet il y ait un fair-play électoral", a-t-il souligné.

L’Association entend former 400 observateurs dont 200 à Bamako. L’AMS-UNEEM recommande aux candidats la raison, la retenue, la sauvegarde de nos valeurs sociétales. Et c’est à travers cela que le Mali sortira de l’ornière.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here