Projet Archive des femmes du Mali: pour immortaliser les actions des héroines

17

Le projet ‘’Archives des femmes’’, initié par Pr. Gregory Mann de l’université de Colombia et Pr. Oumou Sidibé, chercheuse en histoire et géo, propose la création d’un volet d’archives au Centre National de Documentation pour Femmes et Enfants (CNDIFE).

Le projet répond à une prise de conscience de l’importance du mouvement féminin dans l’histoire malienne et du risque que sans archives, les activités des femmes et leurs histoires risquent d’être oubliées par les générations futures. C’est dans ce centre que seront conservés et protégés les documents écrits, photos, vidéos et enregistrements audio qui parlent du rôle de la femme malienne dans l’histoire. Le lancement de ce projet a eu lieu le vendredi 27 juillet dans les locaux du CNDIFE.
Les professeurs Mann, Sidibé et le CNDIFE visent, avec ce lancement, à faire connaitre le projet Archives des Femmes (PAF) tout en informant les femmes par rapport aux méthodes de collection et de conservation des archives. L’objectif est également de faire la publicité autour de cette activité afin d’encourager à faire des dons aux archives. En effet, le projet célèbre le geste de collaboration entre lettrées et non lettrées qui se sont engagées dans un seul but, qui est la libération et la promotion de la femme. Cet archivage sera dans l’avenir le nœud d’une histoire du militantisme féminin, c’est-à-dire celles qui ont œuvré pour la promotion de la femme, l’émancipation dans la santé, l’éducation, la politique, l’agriculture, la culture, et bien d’autres de l’histoire malienne.
En effet, depuis les années 1950, ces femmes ont œuvré d’abord pour la libération des femmes, puis pour promouvoir l’équité politique, économique et sociale envers les femmes. Parmi ces femmes, il y avait non seulement les premières instruites à l’école coloniale, mais aussi les présidentes des quartiers ou associations et les femmes griottes comme Ba Tounkara. Certaines femmes leaders ont conservé chez elles leur propre collection de documents témoignant du rôle de la femme malienne dans les activités locales, nationales et internationales. C’est pourquoi, le projet ‘’Archives des femmes’’ propose le transfert et la conservation de ce matériel au CNDIFE pour leur numérisation et les rendre disponibles pour les chercheurs.
Selon le Pr. Oumou Sidibé, afin de réécrire l’histoire du Mali en incluant les femmes et leurs mouvements, il est indispensable que ces matériaux soient conservés. Ainsi, il est souhaitable de les conserver pour la recherche future, car ces documents représentent une ressource inestimable pour l’étude et les activités d’équité. Ce qui amène le Pr Sidibé à demander aux femmes, qui gardent des archives à leur niveau, de les apporter au CNDIFE, afin de rendre à la femme malienne son mérite dans son combat pour son épanouissement.
Des propos soutenus par la représentante de l’université de Colombia à New- York, Devon Golaszewski qui mène des recherches sur la santé maternelle, depuis 1935 à nos jours, qui l’ont amenée en plus du Mali où il n’ya pas d’archives propres aux femmes, en France, en Italie et au Sénégal. Elle a expliqué l’importance de la conservation des nouvelles collections à travers une archive des femmes, car, dit- elle, « chaque document constitue une perspective unique ».
Pour sa part, la directrice du CNDIFE, Diallo Mama Diarra, a témoigné de la reconnaissance du mérite de la femme malienne qui s’est toujours illustrée à côté de l’homme dans tous les combats pour l’émancipation politique, économique, culturelle de la population d’abord et ensuite pour la libération des femmes, en revendiquant l’équité homme- femme dans tous les aspects de la vie.
A noter que le CNDIFE a été créé en 2004, dans le but d’élaborer, publier les résultats des recherches sur la femme et l’enfant.

PAR CHRISTELLE KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here