Rencontre CANAM- ASSEP : La question du partenariat des deux structures à l’ordre du jour

6

Ce mardi matin, une délégation de l’ASSEP conduite par son président, Bassidiki Touré, a été reçue par le DG de la Canam, Luc Togo, au siège de l’institution sis à l’ACI 2000. L’objectif de ladite rencontre : présenter le nouveau bureau de l’ASSEP.

Optimisation de la Fonction de Secrétaire et d’Assistant(e) de Direction
Le Président de l’ASSEP, après avoir remercié le DG de l’accueil, a présente le nouveau bureau et quelques-unes de ses missions durant son mandat.

Selon Bassidiki, L’ASSEP est la plus grande association patronale de la presse écrite privée. Sa mission phare c’est de créer des conditions idoines pour les patrons de presse, ajoute-t-il. Cela a abouti, à un moment donné, à la création d’une Centrale d’achat sous le mandat d’ATT. Cette initiative avait pour objectif de baisser le coût de fabrication des journaux. La centrale est à l’arrêt de nos jours. Le nouveau bureau veut la faire fonctionner de nouveau, souligne Bassidiki.

Le président de l’ASSEP a évoqué aussi la situation de la Cité de la presse sise à Banankabougou. Lors de son mandat, il veut éclaircir cette situation.

Quant au DG de la Canam, il a remercié le nouveau bureau. C’est le premier contact avec le nouveau bureau, mais le partenariat ASSEP Canam existe il y a longtemps, indique le DG qui dira par la suite que cette mission assignée au nouveau bureau est un signe de confiance et ça se mérite. Cela doit se concrétiser sur le terrain.

Pour ce qui concerne sa structure, la Canam, il a souligné que c’est un établissement relativement jeune qui a pour mission de conduire une réforme qui est d’importance et comme toutes réformes, ça donne lieu à beaucoup de problèmes au départ qu’ils ont su relever. Cela, grâce à l’accompagnement de la presse, particulièrement l’ASSEP.

Pour son mot de la fin, le DG a réitéré la disponibilité de la Canam pour que le lien entre la structure et l’ASSEP puisse se consolider. C’est donc un nouveau départ dans la continuité.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here