Scrutin présidentiel du 29 juillet: l’UA appelle les candidats à accepter les résultats des urnes

0

La Mission d’Observation Electorale de l’Union africaine (MOE UA) a publié, ce mardi 31 juillet 2018, son préliminaire donnant une première analyse du processus électoral. C’était en cour d’une conférence de presse animée par l’ancien président de la république du Benin Thomas Yayi Boni, chef de la Mission, à l’hôtel Radisson, en présence de Pierre BUYOYA, représentant spécial de l’Union Africain (UA) et l’ancien Premier ministre centrafricain, Julius Rufin Ngoude-BABA, coordinateur de la MOE UA.

Les observateurs ont noté que le matériel électoral était disponible et en quantité suffisante dans la plupart des bureaux de vote visités. Cependant, la Mission a constaté, tout comme son partenaire WANEP, le manque de matériel dans certains centres de vote du Nord et du centre, résultant soit des difficultés d’acheminement, soit des actes de vandalisme causés par des individus armés.
Dans sa déclaration liminaire, Thomas Yayi Boni a indiqué que l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, de par ses enjeux, constitue une avancée significative dans la stabilisation du Mali. De même, a-t-il fait savoir, bien que perturbée par endroit à cause de problème de sécurité, le scrutin a été organisé dans les règles et a permis au peuple Malien de prendre part au choix de son président. Il s’est également réjouit, qu’en dépit des tensions perceptibles par moment, la concertation et le dialogue ont prévalu tout au long du processus. C’est pourquoi, la mission encourage le peuple Malien à poursuivre dans cette voie. Toute contestation issue du scrutin, a-t-il conseillé, devrait obéir aux règles de droit et être soumise aux juridictions compétentes.
De son intervention, il ressort que les observateurs de l’UA ont couvert le District de Bamako et les régions Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao, grâce à l’appui logistique des Nation Unies (MINUSMA) pour ces trois dernières régions. L’UA n’a pas été à Kidal et à Ménaka.
L’UA a aussi déclaré que dans les localités où le vote a eu lieu, le scrutin s’est globalement bien déroulé et que le secret du vote a été respecté dans tous les bureaux où les isoloirs étaient bien disposés ; en fin, les observateurs affirment qu’ils n’ont pas constaté une utilisation abusive des procurations.
En somme, l’Union Africaine, UA, se réjouit surtout du fait qu’aucune crise politique ne soit venue se greffer à la crise sécuritaire déjà préoccupation.
Concernant la polémique, sur le fait certains états-majors ont annoncé des tendances favorables à leurs candidats avant la proclamation officielle, les observateurs de l’UA bottent en touche. «Ce qui ont fait des déclarations sur les tendances issues du scrutin sont dans leur rôle. Il ne nous appartient pas de commenter ces déclarations», a tranché Pierre BUYOYA.
A l’issue de ses observations, l’UA a fait une série de recommandations adressées au gouvernement du Mali, aux acteurs politiques, aux organisations de la société civile ainsi qu’à la communauté internationale.
Ainsi, l’UA recommande au gouvernement de mettre un accent particulier sur la formation des agents électoraux aux procédures et règles en matière de tenue du bureau de vote et de dépouillement et autres documents électoraux ; de prendre des mesures pratiques afin de faciliter l’accès au bureau de vote aux personnes handicapées ; faciliter l’identification des membres des bureaux de vote en les dotant de matériels et équipements de visibilité.
Il s’agit aussi de procéder à des reformes majeures du système électoral en vue de créer une structure autonome, unique de gestion des élections, animée par des personnalités de haute probité morale et intellectuelle. L’UA invite également le gouvernement à régler définitivement la question de l’effectivité des élections sur l’ensemble du territoire national, afin de sauvegarder ainsi, d’une part, l’unité du Mali, et d’autre part le droit au vote de tous les citoyens Maliens.

Par Abdoulaye OUATTARA et Korika SISSOKO (Stagiaire)

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here