ociété Histoire de femmes : le maquillage et ses mille goûts !

2

Le maquillage est une pratique indissociable du quotidien de la femme. Il consiste à modifier l’apparence du visage à l’aide de certains produits. Selon les époques son but a évolué. Les guerriers l’utilisaient jadis pour effrayer leurs adversaires et les femmes pour accentuer leur beauté naturelle. Les produits utilisés sont d’origine naturelle ou chimique. Si autre fois les femmes se maquillaient seulement pour les grands évènements tels que les mariages, la tendance a bien changé.

Se maquiller est dorénavant une routine de beauté pour la majorité de femmes. Rares sont les femmes qui sortent de chez elles sans être maquillées. Selon les activités de la journée, elles choisissent le type de maquillage à appliquer. Un maquillage discret le jour et peu plus voyant en soirée. Pour les baptêmes et mariage ou toutes autres occasions spéciales, elles n’hésitent pas à confier la tâche aux professionnelles du métier.

“Je suis propriétaire d’un salon de beauté à Djélibougou et grâce à ce travail j’arrive à arrondir mes fins de mois. Mes clientes sollicitent mes services lors des mariages qui sont en général les jeudis et dimanches mais aussi à d’autres jours de la semaine pour les baptêmes. Certaines veulent un style simple sans trop de couleurs contrairement à d’autres qui veulent un style plutôt tape à l’œil. Pour chaque type de maquillage son prix, allant de 1000 F CFA à 3000 F CFA. Le tarif pour les mariée est compris entre 30 000 FCFA et 100 000 FCFA et comporte un traitement spécial du visage avant le jour j. J’utilise mes propres outils de maquillage même si quelques-unes de mes clientes apportent les leurs“, nous confie Aminata, promotrice de salon de beauté.

Au-delà de ce fait, le maquillage est un véritable business. S’il est typiquement féminin, sa commercialisation n’en demeure pas moins masculine. Le grand marché de Bamako est devenu, grâce à ces braves hommes, le fief du make-up comme en témoignent les nombreuses boutiques s’y trouvant. “J’importe les produits cosmétiques depuis bientôt une dizaine d’années.

Avant, on se contentait d’apporter des soins pour le corps mais ces derniers temps je me suis spécialisé dans le “make-up“. Entre la chine et les USA en passant par Dubaï et l’Europe, la qualité des produits diffère, le coût aussi. Selon ses moyens, la femme malienne a accès à une panoplie de gammes de produits pour se maquiller. Grâce à ce commerce je subviens aux besoins de toute ma famille en plus j’emploie cinq personnes qui s’en sortent également bien“, atteste Makan, commerçant au grand marché de Bamako.

Par ailleurs, les produits cosmétiques utilisés dans le maquillage peuvent être sources de plusieurs maladies de la peau dont la plus rependue est l’acné. “Se maquiller n’est pas un problème en soit mais l’inobservance de l’hygiène nécessaire à cette pratique peut causer des dommages à la peau. En effet, la peau est un organe d’une grande importance chez l’être humain. C’est grâce à elle qu’on a le sens du toucher. Cela dit, elle a besoin d’oxygène pour bien se porter. Lorsqu’on se maquille, on prive la peau d’oxygène en la couvrant de toutes sortes de produits dont la constitution n’est pas toujours fiable.

Ces produits bouchent les pores de la peau et cause une inflammation qui, la plus part du temps, apparaît sous forme de boutons disgracieux. Cette inflammation est juste le signe que la peau tente de se régénérer et à ce moment, il faut la laisser respirer. Malheureusement, plus les femmes ont des boutons plus elles ont recours au maquillage. Et le fait d’appliquer des produits inappropriés à sa peau n’aide pas vraiment à résoudre le problème. C’est pourquoi, il est important de bien choisir ses produits selon qu’on ait une peau grâce, mixte ou sèche et penser à bien nettoyer les outils de maquillage afin d’éviter toute infection. Aussi, il faut toujours bien se démaquiller», explique Boubacar Touré doctorant en médecine.

Aussi, le maquillage est l’une des principales raisons pour lesquelles les femmes sont “toujours en retard“ au grand désarroi des hommes qui sont de nature impatient. Pourtant au vu du visage proprement mis en valeur par le “make-up“ l’impatience fait place à la satisfaction. Ceci étant, les hommes sont de plus en plus à l’affut de “la beauté naturelle“. Beaucoup d’entre eux se sentent souvent arnaqués. “Si vous voulez réellement une jolie femme, regardez la d’abord sans maquillage… “ Conseille Iba, étudiant. La beauté étant subjective, chacun est libre de choisir ses méthodes pour y arriver.

Fadimata S. Touré, Stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here