Scrutin présidentiel du 29 juillet : La bonne note de la Mission de la CEN-SAD

2

Elle salue la bonne organisation du scrutin et félicite le peuple malien pour sa maturité démocratique

Au lendemain de la tenue des scrutins du 29 juillet, la Mission d’observation de la communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) a organisé à L’hôtel Laico amitié, une conférence de presse pour faire le point sur le déroulement du processus à Bamako et Kati.

La rencontre était animée par, Mariam Aladji Boni Diallo en présence de certains de ses collaborateurs. C’est à travers un communiqué lu par Mme Mariam Aladji boni Diallo que la Mission a fait ses observations.

Composé de 24 observateurs, de sept équipes, cette mission a sillonné tout Bamako et Kati pour s’enquérir de la crédibilité des opérations de vote du 29 juillet. Dans la conclusion de son communiqué, la mission de la CEN-SAD relève que le processus électoral s’est déroulé conformément aux dispositions du Code électoral malien. Selon la cheffe de la mission, cette conclusion est basée des activités préélectorales des partis, le niveau appréciable de conformité avec le code électoral, notamment, la participation élevée des électeurs ; l’ouverture à l’heure des bureaux de vote ; la disponibilité du matériel électoral ; la présence des représentants des partis politiques et des candidats ; la mobilisation des observateurs nationaux et internationaux ; la mobilisation des femmes et des jeunes dans les bureaux de vote ; la présence des représentants de la CENI et de la Cour Constitutionnelle dans les bureaux de vote ; l’absence de violence et d’incidents dans les lieux de vote observés par la CEN-SAD ; l’exercice du vote ; la mobilisation des forces de défense et de sécurité maliennes, entre autres.

Malgré cette bonne note, la mission a adressé au gouvernement des recommandations dont l’amélioration de l’éclairage des bureaux de vote sur le plan matériel et pratique ; la conservation et la classification par candidats des bulletins. Au plan administratif et politique, elle a fait plusieurs recommandations également. Il s’agit, notamment du renforcement du cadre juridique dans l’esprit et la lettre de la Constitution de la République du Mali, du Code électoral et de la Charte africaine des élections et de la bonne gouvernance, la poursuite de la formation et de l’éducation à la citoyenneté et au civisme, entre autres.

A l’endroit des acteurs politiques, leaders d’opinion et acteurs de la société civile malienne, la mission de CEN-SAD recommande la poursuite du respect de la Constitution et des lois nationales ; la promotion des valeurs et traditions de tolérance ethnique, politique et religieuse etc. Elle n’a pas manqué de saluer tous acteurs impliqués dans l’organisation et l’observation du processus.

Mohamed Naman Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here