Atteinte à la liberté de la presse : Renouveau FM fermée par le régime IBK !

24

Le gouverneur du district de Bamako a ordonné, le jeudi dernier, la fermeture de la radio Renouveau FM, émettant sur les 98.1 FM dans Bamako et ses environs. Le chef du district de Bamako, le colonel Débérékoua Soara, estime que Mohamed Youssouf Bathily, dit « Ras Bath », a tenu, le mardi 31 juillet, des « propos d’incitation à la haine et à la révolte ».
Aussitôt après cette décision prise, de nombreuses associations de la presse ainsi que l’union des radios se sont exprimées pour condamner cet acte qui est une atteinte grave à la liberté de la presse…

Ainsi, les associations se sont mobilisées le samedi dernier et ont tenu une assemblée générale à la Maison de la presse pour exiger l’ouverture immédiate de la radio Renouveau. Occasion pour ces associations de dénoncer énergiquement les dérives du régime en place contre les médias… Aussi, nombreux sont les observateurs qui dénoncent le caractère illégal de cette décision prise par le gouverneur qui visiblement a reçu des ordres.
Enfin, le chroniqueur, Ras Bath sera sur le plateau de la radio Rfm (88.5) le mardi prochain. Une émission qui sera diffusée sur 101 radios synchronisées.
G5 :
Vers des tarifs communs en communication
Les experts en télécommunication du G5 sahelont suggéré aux chefs d’État de supprimer les frais d’itinérance téléphonique entre les pays membres de l’organisation. En clair, ils demandent l’application d’un tarif uniforme et non surtaxé de la communication internationale entre les 5 pays du Sahel.

En examinant la faisabilité de ce nouveau projet, les experts du secrétariat permanent duG5 sahel ont conclu que cette nouvelle mesure permettra non seulement aux populations des pays membres de garder leurs numéros en cas de voyage dans l’un de ces pays mais aussi de communiquer au tarif local sans frais supplémentaire. Selon eux, cela permettra également « de promouvoir la libre circulation des personnes et de leurs biens dans cette zone ».
Par ailleurs, ces spécialistes estiment aussi que cette mesure aura également des répercussions sur les gains des opérateurs de télécommunications dans ces différents pays. Ainsi, ils indiquent que ces pertes pourront être combléespar l’augmentation du flux des communications inter-Etats.

Selon eux, « tout le monde est gagnant parce qu’en supprimant le surplus, vous aurez une hausse du trafic de communication ».
Cette nouvelle mesure qui pourrait voir le jourdès mars 2019 doit être plus appréhendée sous l’angle de l’intégration plutôt que celui de la lutte contre le terrorisme. C’est ce que pensent certains spécialistes des questions sécuritaires. Selon eux, cette mesure traduit la volonté des autorités du G5 sahel de faire de cette organisation un instrument de développement pour ses populations.

Ansongo :
Des soldats nigériens récompensés
Plus de 850 soldats du 5ème contingent du Niger au compte de la MINUSMA ont été médaillés, vendredi dernier, à Ansongo. Basés à Ansongo et Menaka, ces militaires ont exprimé leur satisfaction et réaffirment leur engagement à poursuivre les actions de sécurisation des populations.
Pour rappel, le bataillon du Niger est arrivé à Ansongo au mois de juin 2013 juste après l’occupation du nord du Mali.

Tessit :
Crainte de sècheresse
La population de Tessit, région de Gao, s’inquiète de la mauvaise répartition des pluies. Selon des habitants de la commune, aucune pluie n’est tombée dans la localité depuis presque 3 semaines. L’herbe qui a poussée commence à sécher dans certains endroits. Les populations indiquent qu’elles ne souhaitent pas revivre la sécheresse de la saison dernière.

Ségou :
Campagne contre la poliomyélite
Plus de 100%, c’est le résultat des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite tenues du 20 au 23 avril derniers dans la région de Ségou. Ces chiffres ont été communiqués le vendredi 3 août 2018 par les membres du comité régional de pilotage.
Près de 100 000 enfants ont été vaccinés lors de ce deuxième passage. La campagne a été financée à hauteur de 84 millions de F CFA par l’OMS, l’UNICEF et leurs partenaires.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here