Paysage Politique: Aliou Boubacar Diallo dans le viseur des justices française et nigérienne

7

Incroyable mais vrai ! Le supposé richissime en pétrodollars, Aliou Boubacar Diallo, arrivé troisième au scrutin du 29 juillet, serait sous le coup de plusieurs chefs d’accusation en France.L’information est désormais un secret de polichinelle. Aliou Boubacar Diallo est embourbé dans une affaire très embarrassante qui impliquerait le groupe Airbus, l’ex-EADS.

Selon les informations rapportées par un confrère français, le géant franco-allemand de l’aéronautique et de la défense est cité dans une information judiciaire pour «escroquerie et abus de confiance», ouverte le 3 mars par le parquet de Paris. L’enquête, confiée à la brigade financière, porte sur l’homme d’affaires franco-malien Aliou Boubacar Diallo et sa société Wassol’or qui contrôle la mine d’or de Kodiéran, située dans le sud du Mali. La société, qui serait en dépôt de bilan depuis bientôt deux ans, n’a quasiment jamais rien produit depuis son ouverture. D’où la plainte déposée par la société allemande Pearl Gold, qui détient 25% de Wassol’or et dont les actionnaires ont perdu la quasi-totalité de leur mise. Ils sont d’antan plus remontés que Diallo a bénéficié, par le biais d’une opération trouble, un pactole de 60 millions d’euros en actions, qui n’a, à ce jour, pas été remboursé.
Après une campagne électorale à outrance, où les espèces sonnantes et trébuchantes ont été distribuées à tour de bras à des soutiens et militants. Trois mille motos de type «Djakarta» ont été distribuées pendant cette campagne présidentielle. Malgré cette débauche d’énergie et d’argent et le soutien du supposé faiseur de roi, le Chérif de Nioro, Aliou Boubacar Diallo, alias ABD’OR, n’a pu engranger que 7% des voix à la présidentielle. Son camp rejette les résultats et estime avoir eu mieux que cela. Cette hargne de l’homme d’affaires s’expliquerait par sa hantise par la justice française et celle nigérienne. En effet, son conseiller financier, Olivier Corriol, a été condamné récemment dans une autre affaire au Niger. Une affaire qui risque d’ailleurs d’éclabousser le franco-malien.
Aussi, deux princes saoudiens que ABD’OR aurait roulés dans la farine sont à l’affût. Ils seraient décidés à rentrer de leurs fonds dilapidés par le patron de Wassol’or. On parle de plusieurs milliards de nos francs placés dans des comptes offshores.
Maintenant qu’il a perdu la bataille électorale, son rêve d’avoir une immunité évaporé, Aliou Diallo doit s’apprêter à répondre à la justice qui l’attend de pied ferme.
Nous y reviendrons !
Dieu veille !
Hamadoun KARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here