Election Présidentielle du 12 Août 2018 : Le dernier duel entre 2 ‘’frères’’

13

Encore une fois, ce sont M. Ibrahim Boubacar Keita et M. Soumaïla Cissé qui s’affronteront au 2ème tour d’une élection présidentielle au Mali.

Un duel qui cette fois, sera des plus implacables car, il sera bien le dernier et pourrait définitivement mettre dos à dos les deux hommes.

Pour la première fois en 2002, IBK et Soumaïla Cissé, tous deux des ‘’produits’’ du président Alpha Oumar Konaré s’affrontaient à l’élection présidentielle.

Soumaïla Cissé avait pris le dessus, passant au 2ème tour pendant qu’IBK était éliminé. Cissé perdra tout de même la bataille finale, son frère IBK (3ème au 1er tour) ayant choisi d’apporter son soutien à ATT.

Depuis, tout opposait les deux hommes qui ne se retrouveront qu’en 2013 (après le Takokelen de ATT en 2007) à l’occasion de l’élection présidentielle de juillet de cette même année.

Dans un contexte particulier (chute de l’économie nationale, ras-le-bol des populations face à l’insécurité, désordre dans les rangs de nos forces Armées et incapacité de celles-ci à défendre nos populations et leurs biens), IBK était devenu l’homme providentiel. Puisque, réputé pour sa rigueur, sa ténacité et surtout pour être un homme de fer.

Aucun des candidats à l’élection présidentielle de 2013 ne faisait le poids devant IBK. Sa victoire était inéluctable, avant même la tenue du scrutin. Et, c’est sans surprise qu’il sera plébiscité avec plus de 77% des voix devant Soumaïla Cissé. Ce dernier d’ailleurs n’avait même pas attendu la proclamation officielle et définitive des résultats pour reconnaitre sa défaite.

Une grande page de l’histoire du Mali venait d’être ouverte.

Patient, Soumaïla Cissé devrait attendre 5 longues années pour espérer accéder à Kououba.

L’heure du départ ou de l’arrivée ?

Les élections présidentielles du 29 juillet se sont tenues et encore une fois, ce sont Ibrahim et Soumaïla qui s’affronteront dans un ultime duel pour l’accès à Koulouba. Ultime oui, parce que, au cas où IBK serait réélu président de la République, ce serait pour une dernière fois. Et si c’est SoumaÏla Cissé qui gagnera le combat, on verrait mal IBK revenir en 2023 pour reconquérir Koulouba.

Mais en attendant, force est de reconnaître que les données ont changé.

IBK subi actuellement l’usure du pouvoir qui aura mis à nu ses insuffisances. Parmi celles-ci, la lutte contre la corruption qui est loin d’être  gagnée et surtout le défi de l’insécurité de plus en plus grandissante sur l’ensemble du territoire malien.

A ceux-ci s’ajoutent le désespoir de tant de maliens qui broient du noir depuis maintenant 5 longues années.

IBK fait face également à cette envie persistante des maliens à connaître le changement à travers un nouvel homme. Des handicaps qui constituent naturellement des atouts pour Soumaïla Cissé.

En effet, cet homme, Soumaïla Cissé incarne aux yeux de tous les déçus qui veulent le changement la seule alternative pour faire avancer le pays.

Aussi, il n’est comptable d’aucun bilan positif ou négatif par rapport à la gestion du pays.

Mieux, ni l’homme, ni ses proches ne sont cités dans aucune affaire sale. En plus, il dispose d’une solide expérience politique et en matière de gestion des affaires publiques.

Saura-t-il, a-t-il les moyens de profiter de ses atouts ? On le saura bien après le 12 août prochain.

En tous les cas, rien n’est perdu ou gagné d’avance. Et pour Soumaïla Cissé et, pour IBK. Surtout que chacun des 2 hommes a tout à perdre ou tout à gagner dans ce dernier duel qui sera à coup sûr dur et sans pitié.

Puisqu’au delà de tout, il s’agit aussi de question d’honneur personnelle.

Boubacar Sankaré

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here