Publication de la liste des bureaux de vote non fonctionnels lors du scrutin du 29 juillet : La mauvaise foi du gouvernement !

3

Hier lundi 6 août 2018 le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, M. Mohamed Ag Erlaf, a fait paraitre une liste de bureaux de vote  qui serait celle des bureaux dans lesquels le scrutin n’a pas pu avoir lieu lors du scrutin du 29 juillet dernier.

Notons pour commencer que cette publication intervient suite aux nombreuses pressions exercées sur le gouvernement non seulement par la communauté internationale à travers l’Union européenne, mais aussi par les différents candidats. Nous savons qu’hier lors d’une conférence de presse à la Maison de la presse de Bamako organisée par 17 candidats, il avait été question de la démission du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation.

Suite à ces différentes pressions, une liste est enfin publiée. Il s’agit maintenant de vérifier l’authenticité voire la véracité de cette liste connaissant bien la « mauvaise foi » du gouvernement en ce qui concerne la transparence de ce scrutin. Il convient de rappeler que Dr Fomba Brahima a déjà eu à constater quelques incohérences dans la liste publiée : « On constate que le nombre de BV concerné a augmenté ; – Les bureaux de vote sont-ils Visé ou les centres de vote? – Pourquoi  seulement les  chiffres des  bureaux  où le vote n’a pas eu lieu sans donner le nombre total de bureaux dans les centres. Ces données ne sont pas significatives si elles ne sont pas adossées sur le nombre total de BV dans les centres concernés. – Pourquoi le nombre d’électeurs par BV  n’est pas donné, alors qu’on sait que ce chiffre est variable de 50 à 500. » Pour terminer, M. Fomba note que «  la transparence suppose qu’on précise: – Le nombre total de BV dans le centre de vote y compris le nombre d’électeurs par bureau de vote ; – Le nombre total de bureaux de vote non fonctionnels. C’est la condition indispensable pour évaluer le nombre réel d’électeurs affectés. »

La Rédaction

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here