Escroquerie : Un faux vendeur de parcelles aux arrêts

7

Le commissariat de police du 13e arrondissement a arrêté un homme d’une trentaine d’années au quartier de Yirimadio. L’homme disposant des notifications vierges, est soupçonné d’avoir vendu des parcelles à des paisibles citoyens. Selon le commissaire adjoint du 13e arrondissement, l’homme est spécialiste de faux et usage de faux en tout genre de documents pour pouvoir vendre ces terrains.

Son nom est Ousmane Touré alias Ernest, spécialiste en vente illicites de parcelles dans les quartiers périphériques de Bamako. Le commissariat de police du 13 e arrondissement a mis fin à la course de ce dernier pour des faits d’escroquerie, faux et usage de faux et vente illicite de parcelles.

Sur la base des plaintes de plusieurs victimes dans les différents commissariats et dans les gendarmeries, l’auteur de ces actes a été arrêté ce lundi par le commissariat de police du 13e arrondissement. Pour être précis, Ousmane Touré dit Ernest est arrêté pour faux en écritures publiques et authentiques sur des terrains titrés dans son unité de commandement.

Ses affabulations et ses divagations en vue de se disculper ne sont que le dernier soupir d’un homme aux abois.

Les faits

Ernest, le commanditaire principal de ces actes disposait des notifications vierges et des permis. Lorsqu’un terrain passe une année sans construction, il le vendait à des clients. Et quand le propriétaire de ces parcelles tentait de résister, il amenait des faux hommes en uniforme et des gros bras en guise de menace. Selon notre source, il serait en complicité avec certains responsables des mairies des différentes communes. Après la vente de ces parcelles, Ernest donnait à chacun sa part. Sa dernière parcelle a été vendue à plus de 3 millions de francs. Cette somme a été partagée équitablement entre les coxeurs soit 1.500.000F.

«Dans un premier temps, Ernest est venu me voir sans papier de lui chercher un client pour le terrain à 3.500 000F CFA. Après il est revenu avec une notification et un permis sur le même terrain pour dire que ce terrain était pour lui, et qu’il l’a acheté depuis 2006. Ensuite, il nous a donné 100 000F CFA pour nous les intermédiaires. Chacun d’entre nous a eu 25000F. Je ne savais pas qu’Ousmane Touré était un fossoyeur. Je me remets à Dieu, je n’ai jamais pris 1.500.000 avec Ernest », a dévoilé une complice d’Ousmane Touré alias Ernest.

Au cours de son audition par la police au commissariat du 13e arrondissement, l’homme n’a pas nié les faits. Il a reconnu qu’il travaillait avec certaines mairies du district et ses périphéries.

Dans la nuit de lundi à mardi, les éléments du commissariat du 13e arrondissement ont fait une descente dans la ville avec Ernest pour chercher les éventuels complices, mais hélas, il les a mis sur de fausses pistes.

Le commandant Sanogo promet de faire parler le commanditaire afin d’identifier d’autres responsables.

Adama Diabaté

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here