Problématique de l’employabilité des jeunes maliens : Les deux centrales syndicales du Mali apportent leur contribution

7

La problématique de l’emploi demeure insoluble et mine quotidiennement la jeunesse malienne, bloque son épanouissement et compromet très gravement son avenir. C’est pour parer à ce problème et dégager des pistes plausibles de solutions que l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) et la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM) avec la collaboration du ministère de l’Emploi et leurs partenaires ont organisé un forum de deux jours sur la question. Le forum a ouvert ses portes le mardi 07 août 2018 à Maeva palace.

Durant deux jours, des experts décortiqueront les différents aspects de la problématique et tenteront de dégager des pistes de solutions afin de permettre aux jeunes maliens et aux structures concernées par la question de remédier efficacement au problème d’emploi. La problématique de l’emploi des jeunes est en fait une véritable bombe à retardement qu’il est absolument important aujourd’hui de désamorcer par tous les moyens, a expliqué le représentant du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Boukary Togo.

Contrairement à ce que certains pensent, la lutte contre le chômage des jeunes n’est pas un frein à la recherche d’une solution durable à la crise actuelle : au contraire, « elle reste en réalité une solution efficace contre l’oisiveté et la délinquance, car mettre les jeunes au travail, c’est surtout les responsabiliser, les stabiliser et leur éviter de céder aux appels à la violence », a-t-il signalé. Togo a mis en exergue les différentes politiques mises en œuvre par le gouvernement du Mali pour contrer le phénomène.

Yacouba katilé, le secrétaire général de l’UNTM, qui représentait les deux centrales syndicales (UNTM-CSTM), a signalé que le gage de toute réussite des jeunes sur le marché de l’emploi passe désormais par un développement continu de leurs compétences pour une adaptation aux exigences du marché. L’instruction demeure essentielle mais c’est surtout à travers les outils de formation professionnelle les plus pertinents que sont l’apprentissage et le stage que l’État peut réellement créer des opportunités et donner des chances à la majorité de ses citoyens sur le marché de l’emploi.

Le président du patronat du Mali, Mamadou Sinsi Coulibaly, et le representant de CNV International, Boko Timoté, ont dans leurs propos salué la tenue d’un tel forum tout en mentionnant qu’il sera d’un apport capital pour résoudre le phénomène.

Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here