Suppression de l’émission ‘’carte sur table ‘’ des grilles de la radio renouveau FM : La Haute Autorité de la Communication viole son propre règlement intérieur

1

Le représentant de l’Union des clubs de la presse francophone au Mali était face à la presse au siège de la Voix de l’Amérique pour s’entretenir avec les médias sur la décision de réouverture de la radio Renouveau Fm par la Haute Autorité de la Communication (HAC).

Elle ne passe pas ! La décision d’ouverture de la radio « Renouveau FM » par la Haute Autorité de la Communication (HAC) suscite des débats. En effet, saisie par les autorités administratives, l’organe de régulation des médias a rendu, le vendredi 10 août, une décision surprenante. Elle autorise sa réouverture, mais instruit de supprimer purement et simplement l’émission « Carte sur table » des grilles de la radio.

Selon Kassim Traoré, représentant de l’Union des clubs de la presse francophone au Mali, par cette mesure administrative, l’autorité de régulation a violé son propre règlement intérieur, notamment en son article 83. Lequel prévoit des sanctions graduelles qui vont de la « suspension de tout ou partie du programme incriminé pour une durée de trois (3) mois à la suppression définitive de tout ou partie du programme incriminé. » En optant directement pour la sanction, la HAC a cédé à une pression politique. Car, il n’est un secret pour personne que l’Etat cherche par tous les moyens à faire taire Ras Bath, très critique envers les dirigeants du régime actuel. Cette décision est attentatoire à la liberté d’expression et constitue une « honte » pour l’autorité de régulation. C’est pourquoi, l’Union des clubs de la presse francophone appelle les membres de l’organe de régulation des médias au bon sens.

D’après Kassim Traoré, le gouvernement, en saisissant la HAC, a reconnu implicitement qu’il y avait vice de forme dans la décision de fermeture. Une aubaine dont l’autorité de régulation devrait se saisir pour s’assumer et annuler purement et simplement la décision de fermeture de la radio. En ne le faisant pas, la Haute Autorité de la Communication se saborde. Avant de terminer, M. Traoré a indiqué que la presse internationale est très solidaire de « Renouveau FM » et suit de très près l’évolution du dossier.

Pour sa part, le directeur des programmes la Radio, Djibril Sacko, est revenu sur la genèse de la fermeture. Selon lui, le ministre de la Communication et de l’économie numérique a reconnu que le gouverneur, en fermant la radio, a commis une faute administrative d’où la saisine de la HAC par le gouvernement.

A titre de rappel, la radio a été fermée le 2 août par le gouverneur du district de Bamako, en violation de toutes les règles en la matière.

Il est important que de noter qu’après la suppression de l’émission ‘’carte sur table ‘’,la direction a créé une nouvelle émission qui sera animée par Mohamed Ali Bathily chaque jeudi de 21 heures à 00heure

Abdrahamane Sissoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here