Centres de vote de Sokorodji : Les électeurs ont boudé les bureaux de vote

4

Le 2ème tour de l’élection présidentielle du dimanche 12 août à Sokorodji s’est déroulé  sans incident. Du centre de vote de l’école fondamentale de Sokorodji qui compte 18 bureaux de vote au centre de vote de Sokorodji Kôkô qui compte 10, aucun incident n’a été signalé. Sauf que la population n’est pas sortie massivement  pour accomplir son devoir de citoyen.

Contrairement au premier tour de l’élection présidentielle, l’affluence était timide le dimanche 12 août pour le compte du 2ème tour dans les deux centres de vote de Sokorodji à savoir le centre de l’école fondamentale de Sokorodji avec ses dix-huit bureaux de vote et le centre de Sokorodji Kôkô qui compte dix bureaux.  A moins d’une heure de la fermeture des bureaux, les cours des deux centres de vote étaient vides. Il n’y avait que les motos des agents électoraux dans les deux cours.

Interrogé sur le taux de participation, le coordinateur du centre de vote de l’école fondamentale de Sokorodji Soumana Maiga répond qu’entre 08 heures et 10 heures 30, l’affluence était timide, mais, entre midi et 16 heures,  l’affluence commença à se signaler.  Selon lui, les présidents, assesseurs et délégués étaient tous présents à 8 heures. Tout comme les matériels électoraux qui étaient sur place. Le seul tiraillement dit-il, c’est avec certains partis politiques à propos des scrutateurs. Selon le coordinateur Soumana Maiga, contrairement à la loi qui prévoit de choisir les scrutateurs parmi les électeurs qui savent lire et écrire ou à défaut de se rabattre sur les derniers électeurs, certains partis politiques voulaient imposer leurs propres scrutateurs.

Dans les deux centres de vote de Socorodji, le scrutin s’est déroulé sans incident en présence d’un impressionnant dispositif de forces de sécurité. Durant toute la journée, l’affluence était timide par rapport au premier tour car nombreux sont les électeurs qui ne sont pas allés voter.

Almihidi  Touré 

=========

Second tour de l’élection présidentielle : Faible participation des électeurs en commune II

Le second tour de l’élection présidentielle s’est tenu le dimanche 12 août dernier. Elle a opposé le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta qui a obtenu 41,70% au premier tour et son challenger, Soumaïla Cissé, qui est arrivé deuxième avec 17,78%. En commune II, 123.745 électeurs dont 54.047 femmes et 69.698 hommes étaient appelés aux urnes pour choisir entre ces deux candidats, le futur président du Mali. Le scrutin s’est déroulé normalement, sans difficultés majeures mais avec un taux de participation en baisse par rapport au premier tour.

Comme au premier tour, les populations se sont réveillées sous une pluie fine pour aller accomplir leur devoir citoyen. En commune II de Bamako, l’heure d’ouverture des bureaux de vote a été respectée dans plusieurs centres mais l’affluence des électeurs n’était pas à la hauteur de celle constatée au premier tour comme en ont témoigné les coordinateurs généraux des centres de l’Hippodrome, Missira et Médina-coura.

À l’école fondamentale Nelson Mandela de l’Hippodrome, ainsi que dans les autres centres de la commune II, même constat sur le niveau élevé du dispositif sécuritaire. Pas assez de regroupement à l’intérieur des centres, contrairement à l’arrière et à la devanture des cours.

«L’affluence n’est pas à hauteur de souhait, c’est un peu timide et elle ne vaut pas celle du premier tour. Peut-être que cela est dû à la pluie. Nous tendons vers la fin, nous espérons que les gens viendront en nombre », a expliqué André Sanou, coordinateur général du centre Nelson Mandela de l’Hippodrome

Mamadou Goïta, coordinateur du centre de Missira a fait le même constat. Selon lui, le vote a débuté timidement au niveau de son contre car les électeurs venaient au compte-goutte.

« Je pense que c’est dû au fait que les candidats Aliou Diallo et Cheick Modibo Diarra n’ont pas donné de consignes de vote en plus de la pluie et des mariages car la plupart des électeurs sont les femmes et pour rien au monde, elles vont laisser leurs fêtes pour venir voter sous la pluie. Peut-être que les données évolueront vers le petit soir sinon le taux est vraiment minime », a-t-il déploré.

Même appréciation faite par Jean Djigui Kanouté, coordinateur du centre de Médina-coura. Selon lui, le taux de participation est très faible au niveau de son centre. Et c’est dans l’après-midi que les gens ont commencé à se faire sentir. D’après lui, cela est dû à la pluie et au fait qu’il n’y a que deux candidats. « Nous avons démarré à 8 heures comme prévu, les matériels et les agents électoraux étaient tous sur place 30 minutes avant l’heure. Nous avons eu juste un petit malentendu suite au remplacement de certains accesseurs et présidents de bureaux qui ont rencontré des difficultés lors du premier tour. Ils ont été remplacés par le Ministère de l’Administration Territoriale pour éviter de commettre les erreurs précédentes. Cette décision n’a pas été appréciée par ceux-ci, il a fallu des médiations pour les convaincre de céder leurs places aux nouveaux agents », a-t-il fait savoir.

Moussa Sékou Diaby

 ============= 

Magnambougou en commune VI: Les électeurs ont voté dans le calme et en toute sécurité 

Le second tour de l’élection présidentielle qui doit départager les deux candidats Ibrahim Boubacar Keita, président sortant et Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition s’est tenu le dimanche 12 août dernier. Le scrutin s’est déroulé dans le calme et en toute sécurité dans les différents centres que nous avons sillonnés, notamment   le centre du groupe scolaire de Magnambougou, l’un des  principaux centres de la Commune VI avec ses 40 bureaux de vote et l’école privée Sekotra qui compte 12 bureaux de vote.

Ouverts aux environs de 8 heures, les bureaux et les centres de vote de Magnambougou n’ont pas connu d’affluence majeure durant  toute la journée comme au premier tour. Pour certains Maliens interrogés, ce sont les mêmes personnes qui s’affrontent et il ne sert à rien de se déplacer pour elles. Selon un président de  bureau de vote, il n’y a pas eu beaucoup d’affluence pour ce second tour, car les gens se sont découragés et en plus, il y avait de la pluie aussi.

Le coordinateur du centre du groupe scolaire de Magnambougou, Ibrahima Traoré a mis l’accent sur la sécurité de ce second tour de l’élection présidentielle. Selon lui, la sécurité de son centre a été vraiment assurée par les forces de sécurité. Non seulement, il n’y a pas eu de véhicule qui rentre n’importe comment et en plus,  il n’y avait  pas de regroupement des gens à côté de son centre.

Au  premier tour dit-il, les électeurs ont  voté sans incident même si la sécurité n’était pas au top. Mais pour le second tour, les gendarmes sont  venus passer la nuit pour garder les urnes et en sécurisant la cour entière. Et  le matin très tôt, ils ont mis leur dispositif en place et cela a bien fonctionné.

« La fois dernière, on avait les listes d’identification dans les bureaux de vote, mais cette fois-ci, on ne nous a donné que des listes d’émargement. Ils ont fait des identifications sur cette liste et c’est sur cette même liste qu’ils ont émargé. Heureusement, cela n’a pas créé d’autres incidents, car aucun président de bureau de vote n’est venu se plaindre », a-t-il expliqué. Parlant des cartes d’électeur non retirées, il dira qu’il n’y a pas eu de problème à ce niveau comme au premier tour, car ils ont envoyé les cartes d’électeur bureau par bureau.

F. Sissoko

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here