Scrutin présidentiel du dimanche : La MOEU regrette encore quelques manquements

3

Avant même la fin du scrutin du dimanche dernier, la cheffe de la Mission d’observation électorale de l’Union Européenne (MOEU), Cécile Kyenge a fait le point des 300 bureaux de vote qu’elle a pu observer lors du deuxième tour de la présidentielle. Elle a salué le bon déroulement du scrutin dans les centres que ces observateurs ont sillonnés même si elle continue  de déplorer des manquements.

La Mission d’observation électorale de l’Union Européenne a observé 300 bureaux de vote lors du second tour du scrutin présidentiel.

L’information a été donnée au cours d’un point  de presse qui a eu lieu au Groupe scolaire Mamadou Konaté. « Notre mission d’observation a pu constater que dans tous les bureaux, il y avait les agents électoraux, les matériels et les assesseurs étaient présents, avant l’heure du vote. On n’a pas eu d’incidents majeurs dans les 300 bureaux de vote qu’on a observés’’, a expliqué la cheffe de la Mission d’observation électorale de l’Union Européenne, Cécile Kyenge.

Profitant de la rencontre avec la presse, elle a signalé que devant plusieurs bureaux de vote, les listes électorales n’étaient pas affichées. «C’est un point que nous avons observé dans tout le pays et qui, au premier tour, étaient bien affichées», a-t-elle fait remarquer.

Pour la réussite de ce scrutin,  la Mission d’observation électorale de l’Union Européenne a invité les organisateurs du scrutin à prendre en compte les recommandations du premier tour : la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote et celle des listes là où le vote n’a pas eu lieu. « Je renouvelle notre appel pour que ces mêmes recommandations puissent être appliquées   au deuxième tour », a-t-elle-souhaité.

La responsable de la Mission d’observation électorale de l’Union Européenne s’est également penché sur les violences qui ont émaillé ce scrutin. « On a pris connaissance des violences qui se sont passé un peu partout dans le pays, mais notre mission n’a pas observé tous ces actes. Si ces faits s’avèrent, je crois que c’est la justice qui doit faire son travail’’, a affirmé Cécile Kyenge.

Au finish, la MOEU a salué le bon déroulement du scrutin dans les centres que ces observateurs ont sillonné même si elle continue  à déplorer des manquements.

Z.M.K

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here