Décentralisation au Mali : 326, 2 milliards de FCFA soit 19,77 % des ressources de l’Etat sont transférées aux collectivités territoriales

1

Le Mali à l’instar des autres pays de l’Afrique a célébré le vendredi 10 août 2018, la journée africaine de la décentralisation et du développement local à travers une conférence de presse animée par le ministre des collectivités territoriales, Alhassane Ag Hamed Moussa. Au cours de cette conférence de presse, le conférencier a fait savoir que les transferts de ressources représentent 326, 2 milliards de FCFA soit 19,77 % des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales en 2018.

«Lutte contre la corruption au niveau local, une voie durable pour le transformateur en Afrique à partir de ses territoires », Tel était le thème principal de cette journée. Durant son exposé, le ministre des collectivités territoriales, Alhassane Ag Hamed Moussa, a mis l’accent sur les grands chanteurs de la décentralisation au Mali. Selon lui, le processus de décentralisation généralisée à l’ensemble du territoire malien, initié dans les années 1990 et mis en œuvre depuis 1999, a permis la mise en place de 816 collectivités territoriales avec 746 communes, 49 cercles, 10 régions et une collectivité territoriale à statut particulier, le district de Bamako. A en croire, les transferts de ressources 326, 2 milliards de FCFA soit 19,77% des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales en 2018.

En outre, le conférencier a cité l ‘élaboration et l’ adoption par le Ministère des collectivités territoriales et l ‘amélioration des finances publiques locales. Ce document est destiné à améliorer la gestion des ressources des collectivités territoriales et de la mobilisation des ressources internes.«Le plan d’amélioration des finances publiques locales s’articule autour des axes suivants: la mobilisation des ressources des collectivités territoriales; le renforcement des capacités; l’amélioration de la gestion financière des collectivités territoriales; l’amélioration de la gouvernance financière locale. Ledit plan a été soumis à la réunion de la commission interministérielle de pilotage des transferts de compétences et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales », At-il dit.

En termes de perspectives, le ministre a pris connaissance de l’approfondissement de la décentralisation à travers la mise en œuvre des orientations du Programme d’action du gouvernement 2013-2018 ainsi que celles du Document cadre de politique nationale de décentralisation (DCPND), qui s ‘articulation autour of cinq objectifs généraux, to the: the promotion of developpement territorial équilibré des régions et des pôles urbains; l’amélioration de la qualité des services fournis par les collectivités territoriales; le renforcement de l’accompagnement de l’état; le renforcement de la gouvernance du pays et l’amélioration du financement de la décentralisation.

Toujours en termes de perspectives, le ministre a mis l’accent sur l’accroissement du financement de la décentralisation par accélération des transferts de compétences et des ressources pour l’atteinte de l’objectif de 30% des ressources budgétaires de l’Etat avant la fin de l’année 2018; L ‘élaboration et l’ adoption de la loi sur la création, l ‘organisation et la modalité de fonctionnement de la police municipale ou communale à la police territoriale dans l’ Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

Au cours de cette cérémonie, il y a des témoignages pendant la vie, le président de l’Association des municipalités du Mali (AMM), Boubacar Bah dit Bill, a souhaité la protection de l’élu dans les conditions pour éviter les cas de corruption. Répondant aux questions de l’assistance, le ministre a insisté sur le système de gestion de la production sur les résultats (GAR). l’objectif de 30% des ressources budgétaires de l’Etat avant la fin de l’année 2018; L ‘élaboration et l’ adoption de la loi sur la création, l ‘organisation et la modalité de fonctionnement de la police municipale ou communale à la police territoriale dans l’ Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

Au cours de cette cérémonie, il y a des témoignages pendant la vie, le président de l’Association des municipalités du Mali (AMM), Boubacar Bah dit Bill, a souhaité la protection de l’élu dans les conditions pour éviter les cas de corruption. Répondant aux questions de l’assistance, le ministre a insisté sur le système de gestion de la production sur les résultats (GAR). l’objectif de 30% des ressources budgétaires de l’Etat avant la fin de l’année 2018; L ‘élaboration et l’ adoption de la loi sur la création, l ‘organisation et la modalité de fonctionnement de la police municipale ou communale à la police territoriale dans l’ Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

Au cours de cette cérémonie, il y a des témoignages pendant la vie, le président de l’Association des municipalités du Mali (AMM), Boubacar Bah dit Bill, a souhaité la protection de l’élu dans les conditions pour éviter les cas de corruption. Répondant aux questions de l’assistance, le ministre a insisté sur le système de gestion de la production sur les résultats (GAR). adoption de la loi portant création, organisation et modalité de fonctionnement de la police municipale ou communale à la police territoriale dans l ‘Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Au cours de cette cérémonie, il y a des témoignages pendant la vie, le président de l’Association des municipalités du Mali (AMM), Boubacar Bah dit Bill, a souhaité la protection de l’élu dans les conditions pour éviter les cas de corruption.

Répondant aux questions de l’assistance, le ministre a insisté sur le système de gestion de la production sur les résultats (GAR). adoption de la loi portant création, organisation et modalité de fonctionnement de la police municipale ou communale à la police territoriale dans l ‘Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Au cours de cette cérémonie, il y a des témoignages pendant la vie, le président de l’Association des municipalités du Mali (AMM), Boubacar Bah dit Bill, a souhaité la protection de l’élu dans les conditions pour éviter les cas de corruption.

Répondant aux questions de l’assistance, le ministre a insisté sur le système de gestion de la production sur les résultats (GAR). le président de l’Association des municipalités du Mali (AMM), Boubacar Bah dit Bill, a souhaité la protection de l’élu dans les conditions pour éviter les cas de corruption. Répondant aux questions de l’assistance, le ministre a insisté sur le système de gestion de la production sur les résultats (GAR). le président de l’Association des municipalités du Mali (AMM), Boubacar Bah dit Bill, a souhaité la protection de l’élu dans les conditions pour éviter les cas de corruption. Répondant aux questions de l’assistance, le ministre a insisté sur le système de gestion de la production sur les résultats (GAR).

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here