Observation des élections : Le CapDH fait le point sur le 2e tour du scrutin

0

Dans le cadre de contribuer à l’amélioration de la démocratie au Mali, le Centre d’assistance et de promotion des Droits Humains (CapDH) avec l’appui financier de l’Ambassade du Royaume de Danemark à travers le Fonds d’Appui aux Moteurs de Changement, a animé un point de presse pour informer l’opinion nationale sur la base des informations recueillies par leurs observateurs sur le terrain.

L’information a été donnée par le directeur exécutif du centre de CapDH, Négueting Diarra, entouré par les membres du CapDH, c’était le mardi 14 Aout 2018 à l’hôtel Olympe de Bamako. « Le CapDH a déployé lors du scrutin du 12 Aout 2018 plus de 32 observateurs mobiles dans 341 bureaux de vote répartis entre 142 centres dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et le district de Bamako», a affirmé le directeur exécutif.

Selon lui, le processus a été accompagné par des spécialistes en technique d’analyse de données et de monitoring des violations des droits humains dans un contexte électoral.

Par rapport au déroulement du scrutin dans les différentes localités, il dira que la quasi-totalité des bureaux de vote observés ont ouvert à l’heure (08h) soit 98%, dont quelques bureaux ont accusé un léger retard pour des raisons liées à la pluie, l’absence de certains agents électoraux et des matériels de bureau incomplets ; la mauvaise qualité d’encre indélébile ont été constatés dans certains bureaux ; la liste électorale était seulement affiché devant 142 bureaux sur les 341 observées, soit 42% ; les cartes d’électeurs non retirés étaient disponibles dans 309 bureaux sur les 341 observés, soit 91% ; la quasi-totalité des bureaux de vote observés ont fermé à (18h), soit 9% des bureaux observés.

A l’en croire, quelques insuffisances liées au respect des droits humains en période électorale ont été rapportées : sur les 341 bureaux de vote observés, 85 n’étaient pas accessibles aux personnes vivant avec un handicap et aux personnes à mobilité réduite, ce qui montre la violation de leur droit de vote ; quelques cas d’attroupements ont été observés aux alentours de 15 centres de vote ; l’accès aux bureaux de vote était difficile pour les électeurs dans 36 des 341 observés, pour cause des bureaux à l’étage, des soubassements élevés etc.

Pour des recommandations, il dira que des améliorations ont été constatées dans le déroulement du scrutin du 12 août 2018 notamment la disponibilité à temps des cartes d’électeurs dans les bureaux de vote observés. Avant de formuler des recommandations suivantes, à savoir : procéder à la publication des résultats dans le délai requis ; prendre en compte le problème d’accessibilité des personnes vivants avec un handicap dans les futures échéances électorales ; mettre un accent particulier sur la formation des agents électoraux pour ne cité que ceux-ci.

F. COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here