Mali : la Francophonie salue la bonne tenue de l’élection présidentielle

46

Un jour après la publication des résultats définitifs du second tour par la Cour constitutionnelle du pays, Michaëlle Jean a déclaré qu’elle demeure confiante du sens de responsabilité de l’ensemble de la classe politique malienne pour reconnaître la souveraineté de l’expression du suffrage par le peuple.

La secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a encouragé et félicité, dans une déclaration le 21août, le peuple malien en général et le président Ibrahim Boubacar Keïta en particulier pour sa réélection. « Je tiens à adresser mes vives félicitations à son excellence M. Ibrahim Boubacar Keïta pour sa réélection et à lui exprimer mes vœux les plus sincères de succès », a indiqué Michaëlle Jean.

Rendant, par ailleurs, hommage au peuple du Mali et à tous ceux qui ont œuvré avec un égal courage pour le respect et la bonne marche du processus électoral, sans se laisser dérouter par les nombreuses actions de terreur et de déstabilisation, la secrétaire générale de l'OIF a reconnu que cette élection témoigne de la ferme détermination des Maliens à contribuer sans réserve au rétablissement d’une paix durable dans leur pays.

Cependant, pour elle, la communauté internationale a joué un rôle important dans la réussite de cette épreuve difficile, en se mobilisant dans tous les sens. Cette action, a-t-elle dit, s’inscrivait dans une démarche coordonnée et complémentaire.

« Je suis très satisfaite de l’appui des autres institutions. D’autant plus qu’elles ont su soutenir de manière significative les organisateurs de cette élection ainsi que l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile dans cette étape décisive », a précisé Michaëlle Jean. Elle a insisté sur le fait que les autorités du pays, en collaboration avec les institutions internationales, doivent dans le même esprit intensifier cette coopération agissante pour contribuer au retour d’une paix durable et de la stabilité qui constituent des conditions essentielles pour la relance de la croissance et du développement au Mali et dans la sous-région.

Parlant des actions de son organisation, la responsable de l'OIF a souligné que son institution est disponible pour intervenir dans d’autres pays comme elle l’a fait au Mali. Pendant plus d’une année, a-t-elle fait savoir, la Francophonie a mobilisé un soutien multiforme, notamment dans les domaines du fichier électoral, du renforcement des capacités des agents électoraux et des acteurs de la société civile afin de promouvoir et contribuer à la réussite de cette élection. A cela s’ajoutent les deux missions d’information et de contact conduites par l’envoyé spécial de la Francophonie pour le Mali, l’ancien Premier ministre de Djibouti Dileita Mohamed Dileita, lors des deux tours de cette élection présidentielle.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here