Célébration de la fête de Tabaski : Sous le signe du rassemblement

1

C’est sous un soleil estival que la communauté musulmane de notre pays a célébré mardi dernier la fête de l’Aïd el Kebir, communément appelée la fête de Tabaski ou la fête des moutons. Pour l’occasion, les fidèles musulmans de tous âges ont revêtu leurs plus beaux habits et convergé très tôt vers les mosquées et places publiques pour la prière collective.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta n’a pas dérogé à la règle en participant à la prière dirigée par l’imam Koké Kallé de la Grande mosquée Roi Fayçal Bin Abdoul Aziz. On notait également la présence du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, du président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé, des membres du gouvernement, des chefs des autres institutions de la République, des ambassadeurs des pays musulmans accrédités au Mali, des autorités du District de Bamako et de nombreuses autres personnalités.

Alors qu’il n’était que 8h10, on constatait une forte affluence autour de la grande mosquée de Bagadadji. Le parking était plein et les fidèles musulmans ont remarqué que le lieu de culte était complètement quadrillé par les forces de l’ordre. Les derniers fidèles arrivés sur place étaient installés dans la cour et à l’extérieur de la mosquée. Ils faisaient face à l’ardeur des rayons du soleil. Dans son sermon, l’imam de la Grande mosquée a rappelé l’importance de la fête de Tabaski qui marque chaque année la fin du Hadj.

L’imam Koké Kallé a fait des bénédictions pour la paix et la stabilité dans notre pays, avant d’exhorter les fidèles à multiplier les aumônes envers les plus nécessiteux et à se donner la main pour faire du Mali un havre de paix et de prospérité. Après la prière et la lecture du sermon par l’imam Kallé, le chef de l’Etat, fraîchement réélu, a accordé à la presse une interview au cours de laquelle il a appelé ses compatriotes au rassemblement au regard des nombreux défis, pour faire avancer le pays. Moment de partage et de fraternité, Ibrahim Boubacar Keïta a saisi l’occasion pour souhaiter une très bonne fête de Tabaski à tous. Il a également adressé ses vœux de santé et de bonheur à la Umma islamique. «Que tous ceux qui sont dans les lits d’hôpitaux puissent retrouver la santé. Ceux qui sont décédés, qu’Allah les accueille parmi les biens heureux», a-t-il prié.

Actualité oblige. Le président de la République a rappelé que l’essentiel des charges électorales a été supporté par le budget du Mali avec l’appui des partenaires du pays. Tout en demandant l’implication de tous pour bâtir notre pays, Ibrahim Boubacar Keïta a révélé que les 24 candidats à l’élection présidentielle sont des frères et sœurs pour lui. «Quand je suis rentré dans la salle hier (ndrl lundi), pour prononcer ma déclaration, j’étais heureux de voir certains d’entre eux parmi nous. Jamais je ne prends en haine quelqu’un, je ne peux pas. Donc, je dis encore une fois que chacun est appelé au chevet du Mali», a-t-il invité, conscient des défis à relever et soucieux de répondre aux attentes de nos concitoyens.

«Le temps de l’amertume électorale doit être de courte durée. Le Mali a besoin qu’on aille rapidement à l’essentiel. J’en appelle à chacun, l’élection est un temps, une parenthèse, mais qui doit être la plus courte possible. Le Mali attend, les chantiers sont là et chacun de ceux-là a compétence à aider à faire avancer le Mali», a conclu Ibrahim Boubacar Keïta, visiblement heureux.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here