Cellule de centralisation des résultats du vote pour Soumaïla Cissé : Des membres reconnaissent la victoire d’IBK

2

Pour les jeunes informaticiens en charge de la centralisation des résultats de la présidentielle de 2018, au compte du candidat Soumaïla Cissé, le Président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta, a bel et bien gagné le scrutin présidentiel du second tour du 12 août dernier, devant son challenger. Devant des Hommes des médias nationaux et internationaux, à la maison de la presse du Mali, ce vendredi 24 août, des jeunes informaticiens, chargés de la centralisation des résultats de l’élection présidentielle pour le compte du candidat de l’opposition, Soumaïla Cissé, ont affirmé qu’Ibrahim Boubacar Kéïta est bien le gagnant de la présidentielle de 2018.

Pour les conférenciers, les vrais résultats, au niveau de la cellule de centralisation, donnent le Président sortant vainqueur largement devant son Challenger, Soumaïla Cissé.

Face à cette révélation d’une importance capitale, selon les conférenciers, Soumaïla Cissé, lui-même, a autorisé la suppression des votes dans les zones du Nord (Kidal, Ménaka, Taoudéni), dans la zone Office du Niger (Niono, Macina) et les zones CMDT (Koutiala, Dioïla, Yanfolila, Bougouni, Yorosso, San, Bla et Barouéli). Le total des voix supprimées s’élève à plus d’un million de voix en défaveur d’IBK.

‘’Les résultats étaient centralisés sur un serveur unique en local et en ligne à travers un site web permettant de suivre les tendances en direct. C’est le WWW.ELECTION-MALI2018.COM’’, explique un des conférenciers qui ajoute que les opérations sur le terrain étaient assurées par 95 opérateurs, repartis ainsi de suite : Bamako (5 jeunes par Commune), Sikasso (10 jeunes pour la ville), 10 opérateurs par Région (Kayes, Ségou, Koulikoro, Mopti et Gao) et 5 pour chacune des Régions de Kidal et Ménaka.

A partir de l’application androïde installée sur des Smartphones, ces opérateurs donnaient de renseignement à la base de Bamako soit par SMS ou sur 3G.

Dans la projection vidéo, montrée par les conférenciers, dans la salle, il ressort nettement deux tableaux. Le premier donne le candidat IBK gagnant avec 62,13% et Soumaïla Cissé avec 37,87%. Par contre, dans le second tableau où des voix ont été supprimées volontairement, le candidat Soumaïla Cissé gagne avec 51,75% des voix et IBK se contente de 48,25%.

Suivant leurs explications, c’est à la demande de Soumaïla Cissé que des votes ont été supprimés par la cellule de centralisation dans plusieurs endroits où IBK arrive en tête, donnant par la suite 51,75% à Soumaïla Cissé.

«C’est, en réalité, ce qui donne les résultats que brandit Soumaïla Cissé, battu, mais réclamant la victoire».

Pour la paix et la stabilité du pays, des jeunes informaticiens, soucieux de l’avenir du Mali, au cours de cette rencontre avec la presse, ont dévoilé toutes les réalités sur les vrais résultats du second tour de la Présidentielle qui donnent le candidat IBK vainqueur. Pourtant, le perdant, Soumaïla Cissé, selon un cadre du parti au pouvoir, veut nier cette réalité pour plonger le pays dans une situation chaotique.

A suivre !

Ousmane MORBA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here