Code de conduite à l’école : Les membres de la COSC-EPT s’approprient l’outil

12

Il permet à toute personne ayant un lien avec l’institution scolaire en question de comprendre ce qui est un comportement approprié et inapproprié dans le domaine scolaire. Après une série de rencontres avec les acteurs clé de l’école malienne, la Coalition des organisations de la société civile en faveur de l’éducation pour tous (COSC-EPT), en partenariat avec l’Ong Save The Children a organisé la semaine dernière, à la Maison de la femme, rive gauche, sise à Dar-Salam, un atelier d’orientation sur un code de conduite à l’école en complément du règlement intérieur, déjà en vigueur.

En effet, le Code de conduite (CDC) à l’école permet à toute personne ayant un lien avec l’institution scolaire en question (garderie, école maternelle, fondamentale etc) de comprendre ce qui est un comportement approprié et inapproprié. Il énonce également des stratégies proactives employées pour promouvoir les comportements appropriés ainsi que les conséquences liées à ceux inappropriés.

Ainsi, le présent Code de conduite à l’école est conçu autour de certains articles. Par rapport aux enseignants, il s’agira de : s’engager à bannir et à dénoncer les auteurs du châtiment corporel à l’école ; éviter tout acte d’humiliation, d’injures, de dénigrement et de diffamation envers les élèves ; respecter le caractère laïc de l’école et lutter contre toutes formes de discrimination à l’école etc.

Aux élèves, le présent Code de conduite prévoit : une dénonciation de tout cas de châtiment corporel sur les élèves ; d’éviter des injures entre élèves et enseignants, des insultes grossières, les moqueries, les bagarres etc ; de dénoncer les auteurs de tout acte de violences sexuelles, de harcèlements sexuels, de provocation ou de détention pouvant conduire à un abus sexuel entre nous élèves d’une part et d’autre entre élèves et enseignants etc. De même, pour les parents, il s’agira de : s’assurer que les enfants portent des tenues correctes avant de venir à l’école ; éviter de demander aux enfants d’effectuer des travaux domestiques qui les empêchent de venir à l’heure à l’école ; veiller à la propreté des enfants, les entretenir, les soigner et veiller à leur bien être à la maison ; s’engager à suivre l’apprentissage des leçons par nos enfants à la maison et à l’école

Pour le point focal de l’éducation au niveau de la COSC-EPT Mahamadou Ongoiba, au termes de ladite rencontre, il est attendu des participants : une meilleure connaissance du Code de conduite à l’école ; une bonne appréhension des membres des Organisations de la société civile (OSC) et des axes stratégiques prioritaires visant à pousser le ministère de l’Education pour l’élaboration et l’adoption d’un Code de conduite à caractère national.

Quant au représentant de Save The Children Ezechiel Coulibaly, son organisation se réjouit de la disponibilité de l’engagement de la Coalition à accompagner et soutenir les initiatives et actions en faveur des enfants du Mali. « Comment ne pas être motivé à faire encore plus pour cette couche vulnérable qui est non seulement notre avenir, mais aussi notre raison d’être » a déclaré Ezechiel Coulibaly.

Diakalia M. Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here