Réélu à la tête du pays, le Président IBK consacre son premier déplacement à la Mauritanie

8

Comme en 2013, après la confirmation de sa victoire à la présidentielle par la Cour Constitutionnelle, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a entamé à partir du jeudi 23 août 2018 une tournée de remerciement dans les pays voisins. Une tournée qu’il effectue généralement avant son investiture prévue le 4 septembre prochain. Selon les résultats définitifs confirmés par la Cour Constitutionnelle, le président sortant rassemble 67,16% des voix contre 32,84% pour son rival Soumaïla Cissé.

Pour son premier déplacement hors du Mali, le président IBK a choisi Nouakchott, capitale de la Mauritanie. Dans cette visite, il est accompagné de plusieurs personnalités dont son épouse, Mme Keïta Aminata Maïga. Dans sa délégation figurent aussi plusieurs artistes parmi lesquels Sidiki Diabaté, Iba one, Gaspi, Petit Guimba. Ce qui entre sûrement en droite ligne dans sa décision de placer ce second mandat sous le signe de la jeunesse.

A Nouakchott, il a eu une série d’entretiens avec son homologue mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz. Les entretiens ont été l’occasion de discuter des relations fraternelles existant entre les deux pays et des moyens propres à les renforcer. Il a également été question d’autres sujets d’intérêt commun. Ces deux chefs d’Etat collaborent activement au sein de plusieurs organisations dont la dernière en date est le G5 Sahel. Il semble que ce déplacement du chef de l’Etat malien en Mauritanie marque un renouveau dans les relations bilatérales. A rappeler que durant sa campagne, le président malien voyageait dans un avion de ligne de la compagnie mauritanienne. En plus, le président mauritanien a été l’un des tout-premiers dirigeants à l’avoir félicité après sa victoire à la présidentielle.

Rappelons qu’en 2013, lors de sa tournée de remerciement, le président IBK avait ignoré l’étape de Nouakchott. Ce qui avait jeté un froid dans les relations entre les deux pays poussant le président mauritanien à ne pas participer à la cérémonie d’investiture de son homologue. Il aura fallu attendre quelques mois plus tard, soit en novembre 2013 lors du 3e sommet afro-arabe, au Koweït, pour voir les deux dirigeants se rencontrer une première fois afin d’aplanir leurs divergences.

Un réchauffement qui va se poursuivre, voire s’amplifier lors du sommet de l'Elysée pour la Paix et la Sécurité en Afrique, les 6 et 7 décembre 2013. C’est dans la même dynamique que sera organisé, le 17 décembre de la même année, un sommet des chefs d’Etat de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal à Kayes. Un sommet qui a regroupé les Chefs d’Etat du Mali, de la Mauritanie, du Sénégal et le Premier Ministre de la République de Guinée. Lesquels avaient procédé à l’inauguration de l’aménagement hydroélectrique de Félou et à la pose de la première prière de l’aménagement hydroélectrique de Gouina.

Autre déplacement effectué par le président mauritanien au Mali, c’est lorsqu’il a intervenu en sa qualité de président l’Union africaine à Kidal, en mai 2014 pour un cessez-le-feu historique entre les ex-rebelles et les autorités maliennes qui a permis d’ouvrir la voie aux pourparlers d’Alger avec à la clé un accord pour la paix et la réconciliation au Mali signé le 15 mai et parachevé le 20 juin 2015. On peut dire que depuis lors les relations bilatérales entre la Mauritanie et le Mali n’ont jamais cessé d’évoluer et de se raffermir.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here