Reconnaissance de la victoire d’IBK et fustigation de l’opposition au nom de « an te abanna » : Les leaders de la plateforme dénoncent la manipulation médiatique de Badra Alou Sacko

54

Sur les antennes de l’ORTM, Badra Alou Sacko a fait une déclaration au nom de la plateforme « AN TE Abanna », dans laquelle il reconnait la victoire d’Ibrahim Boubacar Keita et dénonce les manifestations de l’Opposition. Dénonçant haut et fort cette campagne de désinformation, les leaders de ladite plateforme se sont désolidarisés de la déclaration et ont précisé que son auteur a été exclu de la Plateforme il y’a plus d’une dizaine de jours.

Dans son communiqué, le président de la plateforme « AN TE ABanna » a précisé que le régime en place créé la zizanie au sein de son mouvement depuis leur conférence de presse sur les résultats du 1er tour de la présidentielle. Pour atteindre son objectif, ce pouvoir, spécialiste en division de tous les groupements, a, aux dires du communiqué, trouvé en la personne de Badra Alou Sacko, deuxième vice-président de la plateforme, une proie facile. Ce dernier, selon le communiqué, a violé le principe de la neutralité de la Plateforme pour tenir deux conférences de presse unilatéralement. « M. Sacko a mordu à l’appât de la trahison, en violant le principe de la neutralité de l’organisation et de la loyauté envers le bureau national, en animant deux conférences de presse unilatérales sans visa du bureau dont la dernière est parue hier dans le journal de 20 h, pour apprécier les résultats de la Cour Constitutionnelle et féliciter le président élu et fustiger l’Opposition », déplore le président de AN TE ABANNA.

Badra Alou Sacko exclu du mouvement

A l’en croire, la Plateforme dénonce cette supercherie du pouvoir qui a tendu les micros de l’ORTM à M. Sacko, sachant bien qu’il ne siégeait plus au sein de la Plateforme, parce qu’exclu depuis bientôt 10 jours. Aussi, ajoute-t-il, le directoire de la Plateforme a constaté, à travers sa réunion extraordinaire du dimanche, la démission de sieur Badra Alou Sacko du mouvement pour « haute trahison ». « A cet effet, la plateforme ‘’AN TE ABANNA’’ rappelle à l’opinion publique nationale et internationale, que Mr Badra Alou Sacko ne compte plus parmi ses membres et ne porte plus aucun titre de AN TE ABANNA » écrivent-ils dans leur communiqué.

Précisant que leur mouvement n’a jusqu’à présent pas commenté les résultats du second tour, le président de la plateforme « AN TE ABANNA » clashe Badra Alou Sacko : « Le dénommé porte à jamais le sceau de l’infamie de toute notre communauté. Qu’il court prendre son siège à côté de ses maitres ; qu’il court brouter dans le jardin des pots de vin ».

Boureima Guindo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here