Projet d’alimentation en eau potable à partir de Kabala : Les membres du comité se penchent sur son état d’exécution

59

Le Comité d'Orientation et de Pilotage du Projet d'Alimentation en Eau Potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala s’est réuni le mardi 28 août 2018, dans la salle de conférence du ministère de l’énergie et de l’eau. C’était sous la présidence du Secrétaire Général du département, Issa Cissé, représentant le ministre.

Cette rencontre va permettre aux membres du comité de se pencher sur l’état mise en œuvre des recommandations de la réunion précédente, sur l'état d'avancement du Projet, mais aussi sur des aspects liés au foncier et à l'assainissement. L'objectif recherché durant cette rencontre était de faire le point des actions menées jusqu'ici en vue de proposer des actions idoines pour un meilleur résultat d'exécution.

Au dire du secrétaire Général, Issa Cissé, le Projet d'Alimentation en Eau Potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala est en très bonne voie, dans la mesure ou, de nos jours, les financements nécessaires à la réalisation de la première phase du projet sont mobilisés, tandis que la mise en œuvre de la seconde phase du Projet bénéficie également du soutien des PTF, chose qui doit leur permettre de maintenir la cadence dans l'exécution du Projet.

« Le défi est de taille, car les aspirations sont aussi grandes. C'est pourquoi, nous n'aurions aucune excuse de décevoir cet espoir qui nous est placé par les plus hautes autorités », a-t-il souligné. Tout en soulignant qu’ils ne cesseront d'indexer la problématique d'accès durable à l'eau potable des populations comme un défi majeur. Et que c'est pourquoi, ils doivent tout faire en sorte de combler l'espoir des populations. « Le Projet de Kabala est, pour le moment, notre seul espoir, j'allais dire, la seule alternative dont on dispose pour juguler le stress hydrique dans la capitale et ses environs dans un esprit de durabilité », a-t-il déclaré. Par ailleurs, il a expliqué que le gouvernement du Mali est dans cette logique de durabilité.

En ce qui concerne l’état d’avancement de la mise en œuvre du projet, le Directeur Général de la SOMAPEP, Yiénizanga Koné, a fait savoir qu’ils sont très bien avancés sur l’ensemble des lots notamment la prise d’eau, les stations d’exhaure, du pompage et du traitement ainsi que la partie refoulement vers les réservoirs de Bacodjicoroni. De même, il dira qu’il y’a aussi les lots de transport et de distribution précisément les lots de la Banque Mondiale et de la BAD, permettant d’amener de l’eau jusqu’au robinet des populations.

Cependant, il a souligné qu’ils sont à 80% d’exécution sur l’ensemble des travaux concernant l’alimentation en eau potable du projet de Kabala, surtout ce qui concerne la partie production et distribution. Ainsi, il a rassuré que les travaux de projet qui sont en cours vont permettre d’avoir 288 millions de litres d’eau, ce qui couvrira totalement à l’horizon 2019, les besoins de la population de Bamako. Parlant des perspectives, il a déclaré que d’autres travaux sont prévus aussi afin de palier au stress hydrique jusqu’à l’horizon 2032, à l’en croire, ses fonds sont déjà acquis, soit à hauteur 70%.

Ousmane Baba Dramé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here