Alimentation en eau potable de la ville de Bamako : Les travaux du projet de kabala sont exécutés à près de 80%

1

La salle de conférence du ministère de l’Énergie et l’Eau a abrité mardi la réunion du comité d’orientation et de pilotage du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire général dudit département Moussa Cissé.

La rencontre a été marquée par la présence de Yénizanga Koné, directeur général de la société malienne de patrimoine de l’eau potable (SOMAPEP-SA), de Boubacar Kane, directeur général de la société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP). Y étaient aussi présents, les partenaires techniques et financiers et autres acteurs du projet.

La réunion a été l’occasion de faire le point de l’état d’avancement du projet d’alimentation en eau potable de la ville Bamako à partir de la localité de Kabala d’examiner les aspects liés au foncier et l’assainissement qui sont des goulots d’étranglement à la mise en œuvre de ce projet. Elle était également un cadre idéal pour les acteurs du projet de faire le point des activités menées jusqu’ici en vue de proposer des actions idoines pour un meilleur résultat d’exécution.

Les participants ont également mis l’accent sur l’état d’avancement des recommandations issues du dernier comité de pilotage qui date du 22 décembre 2017. Concernant l’état d’avancement des travaux, Yénizanga Koné a souligné que le taux d’exécution sur l’ensemble des lots du projet est à peu près de 80%. Par ailleurs, il a donné l’assurance que les travaux en cours vont permettre la production d’environ 288 millions de litres d’eau par jour, qui couvriront les besoins en eau potable des populations de Bamako à partir de l’année prochaine. En outre, Yénizanga Koné a annoncé que d’autres travaux sont en cours pour permettre aux Bamakois de ne plus avoir soif jusqu’à l’horizon 2032. Le financement de ces travaux est acquis à 70%, a-t-il précisé.

De son côté, le secrétaire général du département, Moussa Cissé, a fait savoir que le projet a enclenché un bon rythme. «Le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala est en très bonne voie dans la mesure où, de nos jours, les financements nécessaires à la première phase du projet sont mobilisés, tandis que la mise en œuvre de la seconde phase bénéficie également du soutien des PTF», a-t-il indiqué, ajoutant que le projet d’eau potable de Kabala est pour le moment la seule alternative, dont on dispose pour juguler le stress hydrique dans la capitale et ses environs dans un esprit de durabilité.

Pour ce faire, le département en charge de l’Énergie et de l’Eau a fait approuver un document de référence portant sur une vision à long terme, notamment le schéma directeur d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako d’ici à l’horizon 2032. Il s’agit là, d’asseoir une cohérence entre la demande en eau potable et les besoins d’investissement nécessaires au développement du secteur hydraulique, qui a souffert de financements adéquats pendant près de 25 ans.

Babba B.

COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here