Communiqué de la CNDH relatif aux conditions de détention de Paul Isamël BORO et Moussa KIMBIRI au Service d’Investigations Judiciaires

29

COMMUNIQUE N°025-2018-/CNDH

Dans le cadre de l’exécution de ses missions, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a dépêché une mission au Service d’Investigations Judiciaires (SIJ) sis au Camp 1 de la Gendarmerie de Bamako à l’effet de s’assurer du traitement réservé aux sieurs Paul Isamël BORO et Moussa KIMBIRI, acteurs politiques de l’opposition, interpellés respectivement les 26 et 27 août courant. La mission a constaté que les susnommés sont bien traités au Service d’Investigations Judiciaires et leurs droits constitutionnels, notamment le droit à l’Avocat et le droit au médecin pour les besoins d’examens médicaux, sont garantis.

Toutefois, les intéressés allèguent avoir subi des mauvais traitements lors de leur interpellation et au cours de leur détention avant leur transfèrement au Service d’Investigations Judiciaires.
De ce qui précède, la CNDH :
- condamne fermement tous mauvais traitements assimilables à des actes de tortures, infligés à toutes personnes interpellées ;
- félicite et encourage les personnels du Service d’Investigations Judiciaires pour leur professionnalisme ;
- invite les acteurs politiques et l’ensemble des populations au calme et à la retenue ;
- invite l’ensemble des forces de défense et de sécurité à agir dans le strict respect des droits de l’homme en générale et des règles régissant l’arrestation et la détention, en particulier ;

La CNDH rassure l’opinion publique nationale et internationale que conformément à son mandat légal, elle suit de près l’évolution de cette affaire.
Pour la CNDH, la protection des droits humains est une responsabilité partagée.

Bamako, le 29 août 2018

Le Président

Dr Malick COULIBALY
Chevalier de l’Ordre National

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here