Le reggae au service de la paix: Un concert pour réconcilier IBK et Soumaila Cissé

2

L’urgence au Mali est de tuer dans l’œuf la violence qui couve après la présidentielle, selon Abdoul Fouad Do, artiste malien d’origine ghanéenne. Ainsi, l’artiste reggaeman vient d’entreprendre d’organiser un concert géant au Stade du 26 mars de Bamako afin de réconcilier le leader de l’opposition et le président IBK. « Il faut agir vite pour que la situation ne devienne comme ce qu’on a vu dans d’autres pays africains », a déclaré l’artiste.

« En voyant la situation politique actuelle du Mali, j’ai décidé d’organiser un concert de réconciliation entre IBK et Soumaila Cissé. Il y a déjà une équipe en place qui va envoyer une correspondance aux deux personnalités pour voir la date convenable. Il ne faut pas que l’un soit présent et que l’autre soit en voyage », a commenté Fouad Do.

Cet artiste n’est plus à présenter car il vit au Mali depuis 1984 et est devenu malien par naturalisation. Les deux protagonistes de la scène politique le connaissent bien, ainsi que la plupart des acteurs du mouvement démocratique malien.

Ce qui est sûr, le concert en vue se tiendra un vendredi. D’ailleurs, le reggaeman a lancé un appel aux leaders religieux pour des prières collectives dans les mosquées en faveur de la paix et la réconciliation au Mali. « C’est pour éviter la catastrophe électorale qui a été vécue dans d’autres pays », a déclaré l’artiste.

Il a déjà pris attache avec des artistes, et non des moindres, dans la sous-région et au Mali pour l’occasion. Lui-même s’apprête à monter sur le podium et travaille déjà activement en studio. «Lundi ou mardi (début septembre 2018), le travail en studio prendra fin. Et dans le reste de la semaine les gens entendront un extrait de nos enregistrements sur les radios de la place », a promis Fouad DO.

L’artiste en appelle particulièrement aux leaders religieux chrétiens et musulmans, aux leaders d’opinions et aux hommes politiques afin de privilégier le dialogue pour sauver le Mali. « Tout être humain né en tant qu’enfant apprend à marcher en faisant face à des obstacles pour réussir. C’est dire que tout ce qui se passe actuellement au Mali est une étape vers la réussite ou l’échec (de la jeune démocratie) », a expliqué l’artiste.

Tous ces démarches du reggaeman, c’est pour que le Mali redevienne comme avant, c’est- à-dire un pays tranquille. Les deux candidats seront invités sur la scène pour se faire l’accolade de la réconciliation et de la paix. Cette réconciliation est nécessaire pour que la situation ne dégénère comme ce fut le cas en Cote d’Ivoire, le Libéria et le Rwanda. « Pour que les vieux et les vieilles qui n’ont pas de force soient mis dans les pousse-pousse pour fuir la guerre », a prévenu Fouad Do.

Il a adressé un appel particulier aux représentants de la communauté internationale afin qu’ils s’impliquent davantage pour la paix et la réconciliation politique au Mali. «Le bureau des Nations Unies ici est interpellé. Tout pas de 1000 km commence par un », a dit l’artiste.
Le monde entier sera aussi témoin de l’évènement avec des journalistes venus des quatre coins de la terre. En plus de la presse locale, les médias africains et européens couvriront ce moment solennel de la retrouvaille des Maliens.

Soumaila T. Diarra

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here