Pluies à Bamako: Prudence dans la circulation

23

Les risques de patinage et de dérapage sont très élevés en ce mois d’août 2018 particulièrement pluvieux. Les mises en garde de «Météo Mali» au début de ce mois se sont avérées. De fortes quantités de pluie se sont abattues sur l’ensemble de notre pays. Elles ont provoqué des inondations un peu partout. Les dommages subis sont lourds. Avec les fortes précipitations, les marigots qui traversent certaines communes du District de Bamako sont sous pression.

La circulation sur la chaussée devient dangereuse. En effet, le patinage et le glissement des véhicules et des engins à deux roues sur la route sont devenus des spectacles courants. Les usagers de la route doivent faire preuve de prudence et rouler à une allure modérée. Ils sont invités à une vigilance accrue pour ne pas perdre de vue les engins qui roulent devant eux.

Le directeur de l’Agence «Afican Travel» exhorte les usagers de la route au respect de quelques consignes en cas de pluie. « Je conseille d’allumer les feux de croissement des véhicules pour que les uns et les autres usagers soient visibles à travers les gouttes d’eau», conseille-t-il, ajoutant que le contrôle régulier de l’état des lave-glaces, essuie-glaces, des éclairages, des feux de position s’impose. « La négligence de cette mesure de sécurité pourrait se payer au prix fort», avise notre interlocuteur.

Le gendarme Mohamed Traoré demande à tous les usagers de la route d’adopter une vitesse modérée selon l’ampleur de la pluie et de maintenir un espace suffisant entre les véhicules. «Cette recommandation est très importante pendant l’hivernage.

Tout véhicule qui se gare sur le bas côté sous la pluie, doit allumer tous ses feux pour éviter de surprendre les autres usagers», explique-t-il.

La hantise de Mme Safiatou Dembélé se situe au niveau des motocyclistes qui doivent éviter de forcer le passage sous le vent et la pluie diluvienne. «Prévenir vaut mieux que guérir. Le respect des mesures préconisées réduit les accidents», préconise Mme Dembélé.

Mama TRAORÉ

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here